17.05.2019, 18:45

Un regain d’intérêt pour la harpe pousse le Conservatoire neuchâtelois à agrandir son parc d’instruments

Premium
chargement
Les élèves d'Eléonore Courbin peuvent désormais étudier sur une nouvelle harpe d'étude et de concert.

Musique L’Etat de Neuchâtel a sorti 30’000 francs pour offrir une nouvelle harpe au Conservatoire de musique. Une dépense justifiée par l’engouement des élèves pour un instrument qui a su se moderniser.

«Elle a l’air imposante, mais elle se déplace facilement. Je la rentre même dans ma Twingo!» 

Appuyée contre le buste d’Eléonore Courbin, professeure au Conservatoire de La Chaux-de-Fonds, une harpe de 42 kilos brille de toute sa marqueterie, ses 47 cordes prêtes à être pincées. Elle vient d’être achetée par l’Etat de Neuchâtel, d’occasion, comme le mentionnent les...

Top