02.08.2015, 19:45

De la préséance du blé sur la gent commune

chargement
Par catherine favre

Fébrile, gavée de pépettes et visiblement sûre de son droit de rupin sur la piétaille, elle marche comme une équilibriste tiraillée entre sa poitrine surdimensionnée et le contre-poids de son popotin lourdement lesté. Son sillage embaume un délicat fumet d'une très grande marque de purin.

Elle est accoutrée à la dernière mode des jeepneys philippins; son visage odieusement fardé fait injure aux plus délurées des drag-queens.

La lippe humide, les commissures moussues, la bouche tout à l'égout, Madame Sans-Gêne postillonne, asperge, éclabousse sans vergogne:

- Pardooon, pardooon, je suis horrriblement pressée!

Et sans autre forme de procès, notre vétuste rombière passe devant moi en s'adressant directement à la gérante du salon de coiffure qui lui fait des courbettes, s'empressant de l'installer sur le fauteuil libre qui m'était destiné.

Ignorant la décrépite, j'incendie la tenancière:

- C'est quoi ce carnaval?

A voix basse, la trifouilleuse de bigoudis se fait mielleuse:

- Nous sommes tout de suite à vous! Je vous fais servir un petit expresso? Nous avons une surprise spéciale pour vous; aujourd'hui, vous ne paierez que 50%.

Estomaquée, je lui propose de tresser ses 50% en nattes ignifugées pour colmater ses trous d'air.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PhotographieChamp-Pittet: trois gagnants à l’enseigne du Roseau d’or 2019Champ-Pittet: trois gagnants à l’enseigne du Roseau d’or 2019

Chronique«Sacré coup de filet!», l’air du temps d’Anouchka Wittwer«Sacré coup de filet!», l’air du temps d’Anouchka Wittwer

Ma recette de NoëlMa recette de Noël: le coup de spatule de Vincent L’EpéeMa recette de Noël: le coup de spatule de Vincent L’Epée

Le coup de spatule de Vincent L’Epée

Cinq collaborateurs d’«ArcInfo» se sont mis aux fourneaux pour vous présenter leur recette fétiche. Ici, notre...

  11.12.2019 05:30

Chronique«Don’t be sorry, dude!», l’air du temps de Jérôme Bernhard«Don’t be sorry, dude!», l’air du temps de Jérôme Bernhard

DémocratiePoint de vue d’Yves Sandoz: «Le peuple a toujours raison»Point de vue d’Yves Sandoz: «Le peuple a toujours raison»

Top