02.08.2015, 19:45

D'âpres débats

chargement

Adeptes et adversaires de l'énergie nucléaire se sont à nouveau affrontés verbalement au Grand Conseil bernois hier. A 18 jours du scrutin cantonal sur le remplacement de la centrale de Mühleberg, ils ont débattu du rôle du gouvernement et des Forces motrices bernoises (FMB). Aucune décision n'a été prise.

Les deux camps ont durant deux heures réaffirmé leurs positions. La majorité bourgeoise du parlement a notamment attaqué le gouvernement cantonal à majorité rose-verte. Elle estime que l'engagement offensif de l'exécutif pour un «non» le 13 février est inadmissible après que le parlement s'est clairement prononcé en faveur du remplacement de la centrale. Le gouvernement estime au contraire que l'énergie nucléaire est obsolète, dangereuse, chère et inutile.

L'UDC a reproché à la conseillère d'Etat socialiste Barbara Egger d'ignorer la mission que lui a confiée le parlement et d'utiliser toutes les occasions pour manœuvrer le canton. La socialiste a répliqué que le gouvernement doit respecter son opinion par égard pour le peuple.

Les représentants de la gauche s'en sont pris au rôle de FMB Energie. Ils ont critiqué la propagande inadmissible de l'exploitant de la centrale nucléaire durant la campagne pour la votation. Selon eux, elle dissimule des informations essentielles, notamment sur les coûts. Les FMB diffusent de «multiples demi-vérités», a estimé le porte- parole des Verts. Ils présentent le nucléaire comme une source d'énergie sûre et ne savent même pas d'où provient exactement leur uranium, ont critiqué les Verts libéraux.

Le PBD a rétorqué au contraire que les FMB informent de façon transparente. En revanche, des questions se posent encore sur le financement de la campagne des opposants. Et de critiquer par exemple le soutien financier du Fonds Energie de Bâle-Ville. /ats

Boire jusqu'au coma éthylique coûtera

L'UDC cul sec
Les jeunes qui boivent jusqu'au coma éthylique devraient payer les frais qu'ils engendrent en raison de leur état d'ivresse. C'est du moins l'avis du Grand Conseil bernois qui a accepté hier par 108 voix contre 37 ce point figurant dans une motion de l'UDC. Selon l'hôpital de l'Ile à Berne, quelque 400 adolescents et jeunes adultes sont ainsi admis chaque année aux urgences en état de coma éthylique.

Millions pour les Stades de Bienne
La contribution cantonale aux Stades de Bienne s'élèvera finalement à 10,5 millions de francs. La décision a été prise hier toujours par le Grand Conseil bernois, par 130 voix contre zéro. La somme sera puisée dans le fonds du sport. Le gouvernement cantonal voulait initialement mettre à disposition 24,5 millions. Toutefois, une commission du parlement s'est longuement penchée sur le financement de ce chantier qu'elle jugeait trop élevé. La construction des Stades de Bienne a pris du retard car l'entreprise générale peine à trouver des locataires pour les surfaces commerciales. La décision finale concernant cette construction tombera au plus tard dans un an. Ce complexe sportif, couplé à un espace commercial, comprendra un stade de football de 6000 places et une patinoire pouvant accueillir 7000 spectateurs. Il devrait être inauguré fin 2013. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top