02.08.2015, 19:45

Foule d'artistes pour les 40 ans du CCL

chargement
Par BLAISE DROZ

Quand Bernard Born a fondé le Centre de culture et de loisirs (CCL), voici 40 années, il ne s'attendait sans doute pas à ce que son bébé soit toujours en vie en 2011. Lui a tourné le coin dans l'intervalle et, peut-être, est-il assis désormais sur le même nuage que Claude Nougaro et Barbara, deux des pointures qu'il avait fait venir à Saint-Imier.

Quarante ans d'existence, ça se fête, mais lorsqu'on a pour vocation d'offrir des événements de qualité tout au long de l'année ou presque, il est normal de ne pas tirer toutes ses cartouches en même temps. Le CCL, qui a la chance d'être soutenu financièrement par le canton de Berne et la Municipalité de Saint-Imier (77 500 francs annuellement chacun), répartira donc les festivités sur son programme traditionnel.

Les membres de l'équipe en place promettent davantage de créations que d'habitude, un nouveau look pour le journal, le site internet et le logo ainsi qu'une soirée officielle. Cette dernière aura pour particularité marquante une cérémonie qui se voudra sobre, courte et pas rébarbative ponctuée d'un concert gratuit. Ce cadeau fait aux fidèles mettra en scène le Montréal Guitare Trio, trois Québécois virtuoses de la guitare sèche et qui sont précédés d'une réputation digne de remplir jusqu'à la gueule la grande salle du CCL. Le 25 du mois prochain est donc une date à retenir, sans oublier de passer par la case réservation.

En fait, la demi-saison qui s'annonce réservera d'autres belles surprises à ne pas manquer. Metteur en scène des Compagnons de la Tour, société sœur du CCL, André Schaffter sera l'invité des «Dicodeurs» de la Radio romande. Il ne sera pas un invité ordinaire, puisque le prof des Genevez, botaniste et herpétologiste à ses heures, est le détenteur du trophée de l'invité le plus érudit. Il fut l'auteur en son temps d'un retentissant sans-faute et c'est le cœur serré qu'il défendra son titre le 14 mars. On ne lui souhaite qu'une chose: «Que Rausis soit alité ce jour-là!»

Mais c'est le 4 février déjà que le CCL entrera de plain-pied dans sa saison 2011, avec le vernissage de l'exposition «Plus de quarante regards sur demain». Parce qu'il est difficile de trancher dans le vif lorsque la qualité se fait complice de la quantité, les organisateurs ont choisi non pas 40 artistes mais 47 pour une exposition rétrospective dont on attend beaucoup. Des noms? Carolus, Gil Baillod, Xavier Voirol et tous les autres, qu'il suffira de venir découvrir jusqu'au 27 mars.

Et puis pour ce qui est de compléter la, déjà longue, liste des dates les plus proches, retenons encore le passage de Suisse Diagonales Jazz (12 février) et de «Pourquoi j'ai mangé mon père», une pièce au titre inquiétant qui sera interprétée par Les arTpenteurs-E'Pericoloso Sporgersi. Ce sera le 19 février et on découvrira avec bonheur les craintes et les envies de l'humanité naissante, du temps où la maîtrise encore imparfaite du feu faisait très peur à certains.

Au final, trois questions existentielles demeurent: comment ne pas se réjouir de la soirée littéraire que Pamela Orval-Marchand nous réserve le 10 mars? Comment ne pas trépigner d'impatience à l'évocation du concert que donnera Breakfast on a Battlefield le 26 du même mois et enfin comment ne pas se languir d'attendre toutes les autres soirées que nous mentionnerons en temps voulu? /BDR

En 40 années, on se fait des potes

Cuche et Barbezat, on ne le sait que trop peu, ont commencé leur carrière à Saint-Imier. Pas au CCL mais à Espace noir, voici 23 ans. Pendant six mois les deux compères à la corpulence inégale et à l'humour inégalé ont pour ainsi dire hanté la cité imérienne où ils avaient carrément pris leurs quartiers. Du coup, les deux humoristes gardent pour Sainti et son Vallon une affection qu'ils leur rendent bien. Pas étonnant du coup qu'ils figurent en toute bonne place au programme du quarantième du CCL.

Il faudra attendre jusqu'au 8 avril pour les voir débarquer en Erguël avec plein de gags sous le bras. Il s'agira de quelques reprises et de pas mal d'évocation de l'anniversaire du CCL.

Pour faire bon poids, les deux compères emmèneront aussi dans leurs valises, une flopée de potes à eux et non des moindres: Frédéric Recrosio, Les Peutch, Vincent Kohler-Klopfenstein-Tokio, Pierre Aucaigne, La Castou, Cri d'ici et de Paris, Pierre Miserez et Alain Roche au piano.

Pour un tel événement, la salle du CCL sera un peu juste. C'est tout naturellement qu'il se déroulera à la salle de spectacles. /bdr

Et avec ça...

Expo «Plus de 40 regards...» du 4 février au 27 mars

Suisse Diagonales jazz 12 février

Théâtre «Pourquoi j'ai mangé mon père» 19 février

Soirée officielle Montréal guitare Trio, 25 février

Soirée littéraire Pamela Orval-Marchand, 10 mars

«Les Dicodeurs» André Schaffter, 14 mars

MusiqueBreakfast on a Battlefield, 26 mars

Spectacle Drôle de gala, 8 avril

Expo Schneider et Thommen du 15 avril au 29 mai

Théâtre «Rhinoceros» Les Compagnons de la Tour, les 29 et 30 avril et le 1er mai.

EMJB Concert d'élèves, 6 mai

Evidance Made in Taïwan, les 11 et 12 mai

Evidance Soirée hip-hop, 13 mai

Jazz création Jeux de mains, les 20 et 21 mai


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top