02.08.2015, 19:45

Le tournoi «3 contre 3» reçu cinq sur cinq

chargement
Par TEXTE: MICHAEL BASSIN PHOTOS: ROGER MEIER

Plus de 100 équipes inscrites, un public venu en masse et des anciens internationaux bien disposés: le tournoi de foot indoor qui s'est déroulé ce week-end à Moutier a été un succès sportif. Mais il est encore trop tôt pour évoquer une seconde édition.

Les échos des joueurs et des spectateurs convergent tous dans la même direction: le coup d'essai est réussi! L'infrastructure - trois petits terrains en gazon synthétique entourés de bandes - qui a été installée au Forum de l'Arc le temps d'un week-end en a impressionné plus d'un. Le type de jeu - trois contre trois sans gardien - a également plu. Reste que tous les joueurs interrogés hier avaient la même remarque à la bouche: «Je suis crevé!» Petit terrain ne veut en effet pas dire petit physique...

Le sourire est également de mise du côté des organisateurs. Le nombre d'équipes inscrites et l'affluence (difficile à estimer sur trois jours) laissent Charles Chételat sans voix. «Je ne m'imaginais pas un succès populaire à ce niveau», confie-t-il tout de même. «Reste encore à effectuer le bilan monétaire de la manifestation. Mais je suis confiant», ajoute le Prévôtois, qui a pu mettre sur pied ce tournoi après avoir remporté un concours avec son fils. Questionné sur l'avenir, Charles Chételat ne veut pas trop s'avancer. «Peut-être qu'il y aura une autre édition. Mais si c'est le cas, cela ne sera plus dans cette configuration. Il faut que j'apprenne à déléguer davantage», explique-t-il, en reconnaissant avoir atteint ses limites. La tenue oui ou non d'une seconde édition sera aussi déterminée par les finances. Rappelons que, pour ce premier foot indoor, les organisateurs ont bénéficié d'une substantielle manne de départ grâce au concours. Le budget de l'événement s'élève tout de même à près de 100 000 fr.

La présence, hier, de Murat Yakin, Türkyilmaz, Haas, Sylvestre, Borer, Egli et Cantaluppi a indéniablement contribué au succès du week-end. Disponibles, ils ont signé des centaines d'autographes et ont été pris d'innombrables fois en photo aux côtés d'enfants... et de parents. On a même vu Murat Yakin signer sur le bras d'une jeune femme!

S'agissant des résultats, c'est l'équipe de Steva qui s'est adjugée la première place de la catégorie reine. Cette équipe, composée de joueurs de Bassecourt (2e ligue), Dornach (1er ligue) et Courtételle (2e ligue inter), n'a rien volé. En superfinale, elle a partagé l'enjeu avec les ex-internationaux (4-4). Pour la petite histoire, signalons que les anciennes gloires ont été mangées par une équipe seulement, celle des jeunes mais talentueux Requins. /MBA

Loïc Houmard

Joueur du FC Bienne, domicilié à Court, il a gagné contre les ex-internationaux avec Les Requins. «Non, je n'étais pas tendu avant de jouer contre ces Stars, parce que je savais que c'était pour le plaisir. Non, je ne connaissais pas tous ces anciens joueurs. Yakin, oui! Sinon les autres pas trop... J'ai bien aimé ce tournoi, ça change de ce dont on a l'habitude. Jouer sans gardien, c'est rigolo. Mais c'est assez fatiguant!»

«Rolli» Schneeberger

Joueur du FC Bévilard-Malleray, il a terminé 3e avec son équipe Milanais. «Je n'ai pas l'habitude de ce type de tournoi, mais c'est une belle expérience. C'est un jeu très rapide et très physique. Toute l'organisation est vraiment bien, c'est à refaire!» Une petite déception de ne pas avoir pu affronter les ex-internationaux? «Non, on est déjà contents d'être arrivés en demi-finale. Et on a joué contre une équipe nettement au-dessus (réd: Steva). Ils ont mérité de gagner.»

Steven Lang

Spectateur au tournoi, le Prévôtois joue pour GC en Super League. «Comme le tournoi se passe à Moutier, c'est vrai que j'y aurais volontiers participé. En plus, beaucoup de mes potes jouent... Mais je n'ai pas le droit, comme ça, j'évite toute éventuelle blessure. Peut-être une prochaine fois!» Pour lui, la reprise du championnat aura lieu dimanche...

Andy Egli

Ex-international, membre de ClubSuisse4football. «Charles Chételat et son équipe ont eu bien raison de mettre sur pied ce tournoi! Pour qu'il y ait des choses extraordinaires, il faut des types fous dans son genre, des types qui osent essayer. Ce qui me plaît dans cette manifestation? L'engouement du public est impressionnant et il y a une bonne atmosphère. Bien sûr, chez les adultes, ça va assez dur dans les contacts. Mais il n'y a heureusement pas beaucoup de blessés. Je remarque aussi qu'il y a passablement de buts marqués. Bref, c'est un immense succès, pour toute cette région!» Et le physique (nous l'avons questionné après cinq matches sur six)? «Je commence à être de moins en moins souvent sur le terrain... Heureusement, il y a de plus jeunes loups, ceux qui viennent de finir leur carrière (rires)!»

Kubilay Türkyilmaz

Ex-international, joueur de ClubSuisse4football. «Ce tournoi est très intéressant, il y a beaucoup de jeunes qui travaillent. On voit aussi des talents, car c'est un terrain idéal pour remarquer ceux qui sont forts techniquement. Il faut continuer d'organiser ce type de tournoi. Plus personnellement, ça fait plaisir de retrouver des copains. Je vois qu'ils ont pris des kilos et qu'ils ont des cheveux blancs, comme moi (rires). L'envie de jouer au foot reste, elle, toujours la même. Nous sommes venus ici pour nous amuser, mais après quelques minutes de jeu, l'envie de gagner nous prend.»

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top