30.09.2019, 18:00

La désalpe du Boéchet sent la joie à plein nez

Premium
chargement
Avant la désalpe, les génisses sont décorées par leur propriétaire. Le son de leur cloche les surprend et les agite au départ.

Manifestation Ce samedi, 172 génisses vivront la fin de leur estivage à La Combe à la Biche. Elles arriveront au Boéchet, dans les Franches-Montagnes, vers 14h30.

«A l’heure où les animaux disparaissent gentiment des cirques, enfants et adultes viennent aux désalpes pour retrouver le contact avec les bêtes, c’est vrai!», convient Johnny Scheidegger, qui copréside dorénavant celle du Boéchet au côté de Cyril Jeanbourquin. «La 31e édition aura lieu samedi. Nous y attendons, comme en moyenne chaque année, quelque 4500 visiteurs.» Ce que dit la...

Top