02.06.2016, 00:34

La «sainte» Jeanne Froidevaux de La Bosse renaîtra demain

Premium
chargement
Portrait à l’huile de Jeanne Froidevaux par Marie-Dominique Miserez.
Par Salomé Di Nuccio
LE BÉMONT

Blonde, fine, dotée de la beauté du diable et de mille et une vertus. C’est ainsi que les écrits dépeignent Jeanne Froidevaux, connue comme ayant été la «sainte» de La Bosse, près du Bémont. Or, que sait-on au juste, de nos jours, sur cette belle dame mystique et évanescente, qui, bien que vénérée dès le 17e siècle, ne fut...

Top