12.06.2019, 15:00

Mais qui était ce moine artiste oublié des manuels d’histoire jurassiens?

chargement
Mais qui était ce moine artiste oublié des manuels d’histoire jurassiens?

Énigme Découverte extraordinaire dans le Jura: une frise du 15e siècle retrouvée dans un grenier racontant toute l’histoire de la région. Mais certains hurlent à la supercherie. A vérifier sur place, ce jeudi soir, à Delémont.

Les historiens se perdent en conjectures. Aucun membre de leur communauté, même les plus affûtés en matière d’histoire jurassienne, n’avait entendu parler de Pitchy de Porrentruy. Mais on ne peut décemment leur en vouloir: l’œuvre de ce moine bénédictin né vers 1410 dans la cité qui n’était pas encore celle des princes-évêques avait laissé moins de traces que les dinosaures de Courtedoux. Pour tout dire: aucune…

Dans un grenier

Jusqu’à ce qu’elle réapparaisse, par on ne sait quel hasard, dans le grenier d’un de ses très lointains descendants. Et quelle apparition: une frise monumentale s’étendant sur 78 parchemins en peau de porc cousus ensemble, pour former un rouleau de 45 mètres! Et surtout quel contenu: «Les très riches heures du Jura» raconte par l’enluminure l’histoire de ce coin de pays.

Mais le plus étonnant, c’est que ce Pitchy, qui devait avoir des talents divinatoires, ne s’est pas arrêté au 15e siècle. Emporté par une certaine fougue, il a mis en scène des événements largement postérieurs à son temps. Le congrès de Vienne, l’affaire Moeckli, les plébiscites des années 1970… A n’y rien comprendre!


Mais comment ce moine bénédictin né vers 1410 a pu illustrer le 23 juin 1974? Et si c'était un coup du Pitch Comment? Illustration Pitch Comment, "Les très riches heures du Jura".

Supercherie ou œuvre authentique?

A moins qu’il ne s’agisse que d’une infâme supercherie. Certains, sans doute un peu plus perspicaces que les autres, murmurent que le descendant à l’origine de cette découverte s’appellerait Pitch Comment, un gars connu pour être un peu indocile.

D’autres, férus en histoire de l’art, font remarquer, mais discrètement, que le trait du chroniqueur médiéval présente d’étranges similitudes avec celui de ce même Pitch Comment, le dessinateur s’étant chargé, soi-disant, de la restauration de la frise.

Sur place à Delémont

Alors, authentique ou non, la frise de Pitchy de Porrentruy? Le mieux, pour se forger une opinion, c’est d’aller voir sur place. Ça tombe bien, la frise restaurée, et le livre qui l’accompagne, seront présentés au public en cette fin de semaine, dans le cadre de Delémont’BD. Le restaurateur en personne, flanqué d’un historien et, caution suprême du sérieux de la démarche, du président du Gouvernement jurassien, vernira l’une et l’autre ce jeudi (18h), sur son lieu d’exposition, allée du Grioux, dans la capitale jurassienne.

Elle y restera visible jusqu’au 12 août, avec juste une infidélité, le dimanche 23 juin, jour où elle filera à Saignelégier, pour les 40 ans de l’Etat jurassien. Forcément, avant de marquer l’histoire, il faut l’écrire. Ou la réécrire? Un doute subsiste. Et ce n’est pas la faute à la damassine!

 

Infos pratiques

Delémont’BD, du 14 au 16 juin 2019, en divers lieux de la vieille ville.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Bande dessinéeLa Marseillaise Lisa Mandel est porte-drapeau du festival Delémont’BDLa Marseillaise Lisa Mandel est porte-drapeau du festival Delémont’BD

AnniversaireUne fête populaire pour les 40 ans du canton du JuraUne fête populaire pour les 40 ans du canton du Jura

Top