09.10.2019, 16:07

Première depuis 150 ans: le Jura tient son premier faon

chargement
La biche et son faon ont été immortalisés par un piège photographique posé par un garde-faune.

Nature Un petit cerf est né ce printemps dans la vallée de Delémont. Il s’agit du premier cas de reproduction à l’état sauvage dans le canton du Jura depuis la disparition de l’espèce au 19e siècle.

Une première depuis près de 150 ans! Ce printemps, un petit faon est né au sud de la vallée de Delémont. Il s’agit de la première reproduction documentée d’un cerf à l’état sauvage dans le canton du Jura depuis la disparition de l’espèce au 19e siècle.

«La présence de la biche a été signalée par un garde-forestier attentif», indique le communiqué signé par Patrice Eschmann, chef de l’Office de l’environnement jurassien, et Amaury Boillat, inspecteur de la faune. «L’installation d’un piège photographique par le garde-faune cantonal a ensuite permis de découvrir la présence d’un faon.» Une découverte faite dans les flancs escarpés du sud de la vallée de Delémont.

A Neuchâtel il y a quelques années

A Neuchâtel, une telle naissance avait été observée il y a quelques années. «C’était vers 2015, mais depuis, nous n’avons pas eu de nouveau signalement», précise Christophe Noël, inspecteur cantonal neuchâtelois de la faune.

Le cerf a disparu de l’Arc jurassien – et de la Suisse dans son ensemble – au cours du 19e siècle «à la suite de la destruction de son habitat forestier par des coupes massives ainsi que d’une chasse intense et non contrôlée». Son retour s’est amorcé depuis l’Autriche, où sa chasse restait un privilège de la noblesse. «Aujourd’hui, la Suisse abrite au total plus de 35’000 individus, surtout dans les Alpes et les Préalpes», remarque le service de l’environnement jurassien.

Pas encore de harde

Dans le Jura, ils seraient une vingtaine de cerfs à vivre disséminés dans le canton. Les observations augmentent depuis une quinzaine d’années. Un chiffre similaire est annoncé dans le canton de Neuchâtel, où plusieurs biches viennent d’être signalées par des chasseurs durant les dernières semaines.

Dans les deux cantons, aucune harde structurée n’est pour l’instant identifiée. Mais ce n’est qu’une question de temps avant que cela n’arrive. Plusieurs hardes vivent à proximité, vers le Mont-Aubert, près de Concise, ou vers Pontarlier notamment.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NatureSi le cerf revient, c'est surtout le sanglier qui occupe les gardes-faune à NeuchâtelSi le cerf revient, c'est surtout le sanglier qui occupe les gardes-faune à Neuchâtel

Etats-unisUn cerf défonce la vitrine d'un salon de coiffure et se retrouve au milieu des clientsUn cerf défonce la vitrine d'un salon de coiffure et se retrouve au milieu des clients

fauneGrisons: une harde d’une quinzaine de cerfs perturbe la circulation près de CoireGrisons: une harde d’une quinzaine de cerfs perturbe la circulation près de Coire

Top