30.06.2016, 01:04

Une accusation conciliante et des plaignants non rancuniers

Premium
chargement
Par blaise droz

TRIBUNAL Le Ministère public ne veut pas déconstruire la nouvelle vie du prévenu qui a fait feu à Tavannes.

Le jugement ne sera prononcé que mardi prochain, mais, déjà, le jeune homme qui avait tiré un coup de feu dans l’hôtel de ville de Tavannes en s’approchant des locaux du service social peut se sentir un peu mieux. Ni le procureur Raphaël Arn ni l’avocat des 12 plaignants n’ont voulu surcharger le bateau. «Les actes dont le prévenu...

À lire aussi...

ViticultureUne Jurassienne à la tête de la Fédération suisse des vigneronsUne Jurassienne à la tête de la Fédération suisse des vignerons

PréventionAlcool au volant: le Jura met en garde les conducteursAlcool au volant: le Jura met en garde les conducteurs

Election partielleJura: l’UDC lance un troisième larron dans la course au Conseil d’EtatJura: l’UDC lance un troisième larron dans la course au Conseil d’Etat

CirculationEn pneus d'été entre Le Noirmont et Les Bois, c'est l'accidentEn pneus d'été entre Le Noirmont et Les Bois, c'est l'accident

StationBugnenets-Savagnières: Président durant 23 ans, Michel Voutat rend son tablierBugnenets-Savagnières: Président durant 23 ans, Michel Voutat rend son tablier

Top