02.08.2015, 19:45

Une douche froide sociale à Delémont?

chargement

La gauche delémontaine s'insurge contre les méthodes du maire PDC Pierre Kohler. Selon le groupe CS-POP-Verts et les socialistes, le Conseil communal fait subir un «brutal refroidissement social» à la ville. En cause, la gestion des ressources humaines et le projet de vente d'immeubles à vocation sociale. S'il avoue avoir l'habitude «de ne pas y aller par quatre chemins», le principal intéressé réfute ces attaques.

Les partis de gauche ont convoqué la presse hier. Le projet de l'exécutif de vendre des biens immobiliers abritant des logements à loyers modérés et des associations comme l'Asloca et l'Avivo leur fait peur. «C'est la fin d'une politique sociale en faveur du logement bon marché», avertit Emmanuel Martinoli, responsable du groupe CS-POP-Verts au Conseil de ville. Les locataires ont été informés de la vente des bâtiments, sans plus de précision. La commune veut se séparer de bâtiments qui coûtent cher à l'entretien et, au passage, réaliser quelque bénéfice.

Mais le maire nuance: «On n'a pas encore reçu d'offres sérieuses, donc rien n'est fait. En plus, la vente de ces bâtiments devrait passer devant le Conseil de ville. Mais si on devait se séparer de ces biens, on pourrait par exemple exiger des nouveaux propriétaires qu'ils gardent les locataires.» Il ajoute que la commune va continuer à soutenir les coopératives qui proposent du logement social. Reste que les CS-POP-Verts déposeront une motion lundi au Conseil de ville demandant une réflexion globale sur la politique foncière. Quant au PS, il déposera une autre motion demandant à la commune d'informer convenablement ses locataires.

Autre préoccupation, la fonction publique. Responsable du groupe socialiste au Conseil de ville, Sébastien Lapaire met en avant des pratiques de sous-enchère salariale et des méthodes cavalières. Lundi soir, une motion interpartis réclamant la mise sur pied d'un «véritable service du personnel» et l'engagement d'un responsable à 100% sera déposée. Pas de quoi faire sauter Pierre Kohler au plafond: «Je ne fais qu'appliquer les règles. Cela fait deux ans que je suis là et ils me reprochent l'application d'une politique mise en place il y a 50 ans par la gauche!» Selon lui, le niveau des salaires auraient de quoi faire pâlir d'envie bien des citoyens. /dwi

Une douche froide sociale à Delémont?


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MusiqueVitaa et Slimane se produiront au Chant du GrosVitaa et Slimane se produiront au Chant du Gros

PréventionLa police jurassienne met en garde contre les pickpocketsLa police jurassienne met en garde contre les pickpockets

AccidentUne piétonne renversée sur un passage piéton à TavannesUne piétonne renversée sur un passage piéton à Tavannes

TransportsLes Chemins de fer du Jura s’allient avec les Transports publics fribourgeoisLes Chemins de fer du Jura s’allient avec les Transports publics fribourgeois

CirculationJura: une voiture termine sa course sur le bas-côtéJura: une voiture termine sa course sur le bas-côté

Top