27.09.2018, 18:22

Il ne fait pas bon être piéton dans le Quartier-neuf

chargement
Avec le trafic inversé, les riverains pourront avoir la paix, soit le matin, soit le soir.

LE LOCLE On ne circulera bientôt plus que dans un sens rue de la Concorde, au Locle, pour laisser souffler les riverains, saturés par le trafic pendulaire.

Avec le flot de pendulaires qui tentent d’échapper au trafic sur l’axe principal, le Quartier-Neuf, en contrebas du chemin de la Combe-Sandoz, est devenu le deuxième axe routier du Locle. On y voit passer plus de 500 véhicules/heure, a compté la société Transitec, chargée d’établir un rapport en 2016. «Pour un quartier familial, il ne fait pas bon être piéton», a relevé le Vert Romain Vermot mercredi soir au Conseil général. «Les passages cloutés sont inexistants et les règles de circulation sont encore si obscures pour beaucoup d’automobilistes que pour traverser la rue, il faut presque obligatoirement forcer le passage.» Le problème de survitesse s’étend également aux rues de l’Industrie et du Progrès qui servent de court-circuit aux éventuels embouteillages se créant à l’extrémité Est de la Concorde.

Cinq à six contrôles de vitesse par an

Saisi par deux interpellations socialistes en 2016, le Conseil communal avait promis d’y réflechir (lire notre édition du 2 février 2016). Mais deux ans plus tard, les écologistes se sont étonnés de ne rien voir venir. Le problème est pourtant bien réel. Une centaine d’amendes d’ordre pour excès de vitesse sont infligées chaque année dans le quartier, a confirmé mercredi Denis de la Reussille, en charge de la circulation. «La police procède à cinq ou six contrôles de vitesse par an au Quartier-Neuf».
Au chapitre des solutions, le rapport  Transitec suggérait de mettre en place une zone de rencontre limitée à 20 km/h, à l’image du Crêt-Vaillant, d’améliorer le marquage, de supprimer le trafic à certaines heures de pointe ou encore de modifier le sens de circulation. C’est finalement cette dernière option qui a été retenue. «On va commencer par faire un essai», a indiqué Denis de la Reussille. L’idée est de concentrer sur un seul axe le trafic du matin, soit l’interdire rue de la Concorde et le dévier par celle du Progrès, et l’inverser le soir. «Les riverains auraient au moins la paix à un moment.» 

Six mois d’attente pour l’aval de l’Etat

Mais il faudra quand même patienter avant que les riverains puissent traverser la rue sans risquer de se faire arracher le sac à main par un rétroviseur. «On comprend l’impatience des habitants mais rien que pour déplacer le panneau 30 km/heure, on a attendu six mois l’aval du service cantonal… On va voir ce qu’il est possible de faire avec cette inversion de circulation...»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MatricideSeize et 18 ans de prison requis contre les auteurs présumés du matricide à La Chaux-de-FondsSeize et 18 ans de prison requis contre les auteurs présumés du matricide à La Chaux-de-Fonds

Fêtes de NoëlUn Saint-Nicolas XXL en biscôme régale la foule à La Chaux-de-FondsUn Saint-Nicolas XXL en biscôme régale la foule à La Chaux-de-Fonds

FinancesBudget 2020 élaboré avec prudence aux BrenetsBudget 2020 élaboré avec prudence aux Brenets

MobilitéDeux fois plus de covoitureurs dans l’Arc jurassienDeux fois plus de covoitureurs dans l’Arc jurassien

A plusieurs, c’est meilleur!

La promotion du covoiturage dans l’Arc jurassien porte ses fruits. En 8 ans, le nombre de covoitureurs a doublé au sein...

  10.12.2019 17:54
Premium

DrameMatricide à La Chaux-de-Fonds: 18 ans et 16 ans requis contre le coupleMatricide à La Chaux-de-Fonds: 18 ans et 16 ans requis contre le couple

Top