21.06.2019, 22:32

Le Locle: comptes 2018 moins rouges que prévu

chargement
N'essuyer une perte que de près de 600'000 francs dans le contexte actuel ne fera pas baisser la garde du Conseil communal loclois.

Comptes 2018 Le budget de fonctionnement de 2018 a été bien moins catastrophique que prévu. Les efforts d’économies de la commune du Locle ont payé, ont relevé plusieurs conseillers généraux durant la séance du législatif ce vendredi.

Ce vendredi soir, le Conseil général du Locle a accepté à l’unanimité l’exercice 2018 dont le budget de fonctionnement est bien moins rouge que prévu. Le déficit n’est que de quelque 596’000 francs seulement, au lieu des 5,4 millions prévus.

«Ce résultat est très intéressant» a indiqué Claude Dubois, conseiller communal en charge des finances. «Il tient compte de la réévaluation comptable des actions de Viteos à hauteur de 2,7 millions, ainsi que des économies communales à hauteur de 1,2 million, et de l’augmentation des recettes fiscales de 1,5 million.»

Dette plus élevée

Au 31 décembre 2018, la dette communale s’élevait à environ 109 millions de francs, ce qui représente 8,4 millions de francs de plus par rapport à l’année précédente. Augmentation qui s’explique en partie par le versement tardif, en début d’année, de l’impôt frontalier dû normalement en 2018.

La fortune, qui était de près de 40 millions de francs à fin 2017, est passée à environ 56 millions en décembre 2018. La majoration de 16,6 millions s’explique par la dissolution d’une partie de la réserve conjoncturelle dans la fortune. Quant au solde de la réserve politique conjoncturelle, il s’élève à 12 millions de francs.

Pour créer de nouvelles recettes, Corinne Schaffner, conseillère générale PLR et vice-présidente de la commission financière, a évoqué l’idee de faire payer des macarons pour le stationnement. «Quelques dizaines de francs par année aux Loclois et plusieurs milliers de francs par an aux pendulaires.»

Avenir du Collège Corbusier en question

Durant l’étude poste par poste des comptes 2018 au fil de la séance du législatif, une baisse de 600’000 francs a été repérée entre 2017 et 2018 par un conseiller général au chapitre de l’instruction publique. Le conseiller communal Jean-Paul Wettstein, en charge notamment de l’éducation, a alors signalé au législatif loclois qu’une classe du Collège Corbusier a été fermée, faute d’un effectif suffisant d’élèves.

«On profitera de cette situation pour voir si le bâtiment nécessitant d’importants travaux pourra être maintenu comme collège ou si une autre affectation devra être prévue. Le peu d’écoliers qui s’y rendaient ont été déplacés au Collège des Jeanneret.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top