02.08.2015, 19:45

Bagarre pour des bières au tribunal

chargement

Un malentendu dans le cadre d'un achat de bière a fait débuter une bagarre, un après-midi de septembre 2010. Une altercation a opposée les plaignants, des vendeurs du magasin Coop Pronto de la gare de Neuchâtel à Paul*, un client de passage. Une affaire qui a mené ses protagonistes lundi devant le tribunal pénal neuchâtelois.

Le jour de la dispute, Paul, domicilié à Berne, accompagne des jeunes dans le cadre d'une excursion. Juste avant de reprendre le train du retour, il décide d'aller s'acheter de la bière. Suivi par deux membres du groupe, il se rend à la caisse du magasin où l'employé refuse de lui vendre les bouteilles, pensant qu'elles étaient destinées aux deux adolescents mineurs. Paul, stressé à cause de l'arrivée imminente de son train et ne comprenant pas le français, s'énerve et empoigne le vendeur au col.

C'est à partir de ce moment-là que les versions divergent. Selon le prévenu, il aurait pris conscience de son erreur, lâché le vendeur et lui aurait présenté ses excuses quelques secondes plus tard. Trois employés l'auraient alors saisi et emmené de force en dehors du magasin. A l'extérieur, les employés auraient commencé à le frapper, alors que lui cherchait tout simplement à quitter les alentours du magasin.

Paul affirme qu'il aurait été la victime d'une agression gratuite. Il assure qu'il n'a fait que se défendre et que s'il a rendu les coups, c'est uniquement dans une optique de légitime défense.

La version de la partie plaignante est tout autre: Paul, menaçant, aurait refusé de partir et aurait déclenché la bagarre en frappant les vendeurs au visage avec ses poings et sa ceinture.

La police, arrivée à la fin de la bagarre, n'a pu que constater les blessures des différents protagonistes. Quant aux caméras de surveillance du magasin, elles auraient subi une panne malheureuse le jour des faits.

Vu le contexte assez flou des évènements, le président du tribunal Alexandre Seiler a décidé de se laisser quelques jours de réflexion avant de rendre son jugement. /vga

*Prénom d'emprunt


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SuccessionLa socialiste Patricia Sörensen remplacera le PLR Michel Rossi au Conseil communal de PeseuxLa socialiste Patricia Sörensen remplacera le PLR Michel Rossi au Conseil communal de Peseux

Cortaillod«Rêve… au fil du temps», telle est la trame du spectacle de The Movement Dance School«Rêve… au fil du temps», telle est la trame du spectacle de The Movement Dance School

CommerceColombier: la filière des essences précieuses échappe à la morosité du marché du boisColombier: la filière des essences précieuses échappe à la morosité du marché du bois

RapUn troisième album pour le Neuchâtelois DissipéUn troisième album pour le Neuchâtelois Dissipé

RapprochementLa fusion de Neuchâtel et ses voisines progresse à grand pasLa fusion de Neuchâtel et ses voisines progresse à grand pas

Top