27.09.2018, 19:08

Contrairement à ceux de Boudry, les parents d'élèves de La Tène ne paient pas un centime pour parquer pendant qu'ils récupèrent leurs têtes blondes

chargement
A Marin, on peut avoir 30 minutes de parcage gratuit, avec ticket, ce qui permet aux parents d'élèves de récupérer leur progéniture à l'école sans bourse délier.

boudry Contrairement à ce qui se passe à Boudry, où les parents signent une pétition, les horodateurs des parkings souterrains et en plein air desservant le complexe scolaire et l’espace Perrier offrent 30 minutes de parcage à l’œil.

Les parents de Boudry pétitionnent pour avoir le droit de parquer gratuitement quand ils amènent leurs enfants à l’école au collège de Vauvilliers (notre édition de jeudi).

Dans la commune de La Tène, le problème ne se pose pas. «Depuis des années, nos parcomètres sont programmés pour pouvoir retirer gratuitement un ticket qui donne droit à 30 minutes de parcage», explique Malissa Tomic, administrateur adjoint au chef du service du territoire de la commune.

Une question de programmation

Lorsque nous l’avons interpellé à ce sujet, le conseiller communal Pierre Quinche nous avait signalé que «malheureusement, pour pouvoir contrôler le temps de parcage, il faut un ticket, et pour avoir un ticket, il faut mettre une pièce.» Pourtant, les horodateurs de Boudry sont de la même marque que ceux de Marin. On doit donc pouvoir les programmer de la même manière.

A une maman protestataire, l’exécutif a répondu que 10 centimes permettent de parquer une demi-heure. Mais l’étiquette du parcomètre de Boudry ne fait aucune mention de cette possibilité. Elle indique «1ère heure CHF 0.50». Il faut donc deviner que la première demi-heure coûte 10 centimes seulement.

Etiquette précise

A Marin, au contraire, l’étiquette du parcomètre éclaire parfaitement l’usager: «30 premières minutes gratuites avec obligation de déposer le ticket derrière le pare-brise.»

Pierre Quinche nous avait aussi indiqué que l’exécutif n’était pas contre toute modification, mais qu’il fallait se ménager «un certain recul pour voir comment cela fonctionne». 

La solution marinoise, qui bénéficie déjà d’un certain recul, pourrait-elle inspirer Boudry? La question reste ouverte.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Mobilité douceLe Landeron: les cyclistes sont-ils en danger sur le pont de Saint-Jean?Le Landeron: les cyclistes sont-ils en danger sur le pont de Saint-Jean?

MusiqueLa fanfare L'Espérance de Cressier propose un hymne à l'espoirLa fanfare L'Espérance de Cressier propose un hymne à l'espoir

RecensementGrande Cariçaie: fort recul des oiseaux d’eau sur le lac de NeuchâtelGrande Cariçaie: fort recul des oiseaux d’eau sur le lac de Neuchâtel

LauréatsLa faculté des lettres de l’Université de Neuchâtel a délivré 217 bachelorsLa faculté des lettres de l’Université de Neuchâtel a délivré 217 bachelors

TerroirCes pommes de terre neuchâteloises qui deviennent des frites ou des chipsCes pommes de terre neuchâteloises qui deviennent des frites ou des chips

Top