11.01.2019, 17:43

Des cailloux colorés pour encourager le partage à La Grande Béroche

chargement
Manu Bachmann et quelques-uns des cailloux décorés par la petite famille.

Insolite Manu Bachmann et ses enfants décorent des cailloux et les déposent dans des lieux publics de La Grande Béroche.

Depuis une semaine, les habitants de La Grande Béroche auront peut-être remarqué quelques éléments naturels défiant toute logique en se promenant: des pierres colorées sont apparues çà et là. Mais d’où viennent-elles?

«Je m’éclate avec les enfants à peindre ces cailloux!» Manu Bachmann, instigatrice du mouvement, ne le cache pas: elle retrouve dans cette activité une excitation enfantine. «Une amie lausannoise m’a proposé de rejoindre un groupe intitulé «loveontherock» (réd: littéralement «amour sur la pierre») sur les réseaux sociaux.

Une activité pour tout un chacun

Le principe est simple: décorer une pierre, la déposer dans un lieu public, la prendre en photo et poster le tout en ligne. J’ai trouvé cette initiative géniale. Puis, j’ai vite compris qu’il n’existait pas d’équivalent dans le canton de Neuchâtel. Alors je n’ai pas hésité une seconde.»

Pour cette mère de famille, la période de l’année est propice pour ce genre d’activités. «Avec ce brouillard, c’est sympa de pouvoir mettre de la couleur dans différents lieux de la région. Aller ramasser les pierres puis les remettre à leur place, ça donne une raison de sortir. Et puis, il y a plein d’avantages: c’est simple, bon marché et ô combien créatif.»

Une forme de partage

En plus d’avoir trouvé une magnifique activité artistique à réaliser avec ses chérubins, Manu Bachmann tenait également à faire écho à une autre nouveauté inaugurée dernièrement à Gorgier, près du collège primaire: une boîte d’échange. «Ces cailloux, c’est aussi une forme de lien entre les gens. Encourager le partage, nous rapprocher les uns des autres, cela me tient à cœur.»

Les habitants de La Grande Béroche ont en tout cas l’air d’y avoir pris goût. «Lorsque nous retournons aux endroits où nous en avions déposé, nous ne les trouvons plus. C’est bon signe! Soit des personnes les ont déplacés pour les cacher ailleurs, soit certains de nos petits protégés servent désormais de décoration dans le salon de l’une d’elles. Qui sait?»

Loïc Marchand


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Artisanat150 poulettes  colorent la rue des Sugiez à Marin150 poulettes  colorent la rue des Sugiez à Marin

Top