21.09.2018, 15:30

Du catch-impro musclé à Colombier

chargement
«Die Zwö lustige vo Neueburg» (Noël Antonini et Carlos Henriquez) à la Couple du monde 2017, à Neuchâtel.

Spectacle Dimanche 23 septembre, le Théâtre de Colombier se muera en ring de catch pour accueillir un match d’improvisation Suisse – Québec musclé et surtout déjanté.

Il y aura du sport sur le ring du Théâtre de Colombier dimanche. Du sport et du spectacle.

Les Suisses «Die Zwö lustige vo Neueburg» contre les Québécoises «Les Coureuses des bois», c’est un peu comme un France - Allemagne de foot, cuvée 1982. Difficile de trouver plus délirantes que Jennie-Anne Walker et Mira Moisan. En lice déjà pour les Mondiaux 2017 au théâtre du Passage à Neuchâtel, les deux comédiennes portent en elles les gènes du pays inventeur de l’improvisation théâtrale, le Québec.

En face, les loustics Carlos Henriquez et Noël Antonini (Les Peutchs), champions du monde 2015, battus de justesse en 2017, sont «motivés à fond» pour récupérer leur titre. Et surtout, pour faire rire le public.

«Gagner n’est pas l’essentiel, notre priorité est de donner un bon spectacle», insiste le Neuchâtelois Noël Antonini (équipe des «Zwö lustige vo Neueburg»), tout fringant dans ses culottes de catcheur bavarois.

«Opportunité unique»

Colombier accueille les «warm up catch» (séances d’échauffement) de catch-impro après Saint-Imier hier et Moutier ce soir, alors que la Coupe du monde aura lieu au théâtre de Beausobre à Morges du 27 au 30 septembre.

Cette tournée à deux équipes (au lieu de quatre engagées à Morges) n’est en rien un show au rabais. Noël Antonini insiste: «Nous trouvions dommage de faire venir pour quatre soirs seulement les meilleures joueuses du Québec. C’est aussi une opportunité unique pour de plus petites salles d’accueillir du catch-impro avec tout le décorum.» Au-delà du show, les règles du jeu sont implacables: l’arbitre énonce un thème et les deux équipes disposent de quelques secondes pour rebondir.

Un public différent

Quant à Neuchâtel, le théâtre du Passage accueillera la prochaine Coupe du monde du 7 au 10 février 2019. En six ans, le catch-impro à la neuchâteloise a réussi à susciter un  engouement en Suisse romande et au-delà. «C’est ludique, pêchu, divertissant», relève Noël Antonini, initiateur du concept avec son compère Carlos Henriquez. «Pour les théâtres, c’est une manière de toucher un public différent, souvent plus jeune.» Une chose est sûre, l’improvisation est en passe de gagner ses lettres de noblesse au théâtre.

Infos pratiques

«Warm up catch», Théâtre de Colombier, dimanche 23 septembre à 17h, dès 10 ans.

Coupe du monde, théâtre de Beausobre à Morges, du 27 au 30 septembre.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SuccessionLa socialiste Patricia Sörensen remplacera le PLR Michel Rossi au Conseil communal de PeseuxLa socialiste Patricia Sörensen remplacera le PLR Michel Rossi au Conseil communal de Peseux

Cortaillod«Rêve… au fil du temps», telle est la trame du spectacle de The Movement Dance School«Rêve… au fil du temps», telle est la trame du spectacle de The Movement Dance School

CommerceColombier: la filière des essences précieuses échappe à la morosité du marché du boisColombier: la filière des essences précieuses échappe à la morosité du marché du bois

RapUn troisième album pour le Neuchâtelois DissipéUn troisième album pour le Neuchâtelois Dissipé

RapprochementLa fusion de Neuchâtel et ses voisines progresse à grand pasLa fusion de Neuchâtel et ses voisines progresse à grand pas

Top