13.12.2019, 18:06

Fini les zones blanches illimitées à La Tène

chargement
Le quartier de Paul-Vouga est une des zones concernées par le changement.

Politique A partir du premier trimestre 2020, il ne sera plus possible de se parquer sans limite en zone blanche à La Tène. Pour l’heure, la durée de stationnement a été fixée à huit heures au maximum, sept jours sur sept.

C’est une petite révolution qui va toucher La Tène: on ne pourra plus se parquer sans limite en zone blanche. Jeudi soir, les conseillers généraux ont accepté un crédit de 68 000 francs qui va dans ce sens.

S’il n’y a pas de référendum, il ne sera plus possible de se parquer plus de huit heures, sept jours sur sept, dans plusieurs zones de la commune dès le premier trimestre 2020. Les rues Paul-Vouga, Louis-Guillaume, de la Prairie et des Indiennes sont notamment concernées. Pour ce faire, de nouveaux panneaux seront installés; des travaux de sécurisation ainsi que d’entretien seront également effectués.

«Des remarques chaque semaine»

Les voitures ventouses et autres squatteurs motorisés du domaine public ont eu raison du parcage illimité. «Nous recevons des remarques des habitants chaque semaine», a déploré le conseiller communal Heinz Hoffmann en plénum. Il a précisé que la variante de la vignette a notamment été étudiée, mais qu’elle aurait été trop complexe et coûteuse à mettre en place.

L’édile s’est montré rassurant en expliquant que la limite ne s’appliquera pas du début de la soirée au petit matin. Ces horaires libres doivent encore être fixés.

Pourquoi huit heures?

Le groupe socialiste a demandé une prolongation de la limite à douze heures pour ne pas léser certains Laténiens. Alors pourquoi huit heures? Parce que cette durée permet un tournus et évite qu’un pendulaire puisse occuper une place toute la journée, a expliqué Heinz Hoffmann.

Michel Luthi, rapporteur de la commission de circulation, a par ailleurs indiqué qu’«au besoin, des corrections ou des améliorations pourront toujours être apportées.»

Et pour ceux qui ne sauraient plus où stationner leur voiture? «Une petite cinquantaine de places de parc à louer sont disponibles au sein de la commune», a chiffré le conseiller communal.

Budget amendé, mais toujours à l’équilibre

Outre la question des zones blanches, le Conseil général a également voté le budget 2020. Amendé à trois reprises, il a finalement été très largement accepté et prévoit un équilibre parfait (le total de charges est d’environ 23,5 millions de francs). Rien ne sera prélevé à la réserve conjoncturelle. Toutefois, l’exécutif a reçu comme mandat d’économiser un peu moins de 40 000 francs supplémentaires sur les biens, services et charges d’exploitation communales.

Après une longue passe d’armes entre le socialiste Jean-Paul Ros et le libéral-radical Michel Montini, le législatif a aussi accepté la proposition du premier, qui demandait l’abrogation du scrutin secret lors des votations du Conseil général.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

StationnementLes futures zones bleues font grincer des dents à PeseuxLes futures zones bleues font grincer des dents à Peseux

StationnementPeseux: l’entrée en vigueur des macarons repousséePeseux: l’entrée en vigueur des macarons repoussée

ArgentLa Chaux-de-Fonds/Neuchâtel: le match des macarons de stationnementLa Chaux-de-Fonds/Neuchâtel: le match des macarons de stationnement

Top