05.02.2019, 17:29

Grogne autour du projet de boulodrome couvert à Saint-Aubin

chargement
Les gabarits du futur boulodrome couvert sont déjà posés.

Espace public Des habitants de Saint-Aubin craignent que le futur boulodrome couvert, prévu au bord du lac, ne profite pas au public. A tort, assurent les promoteurs du projet et les autorités locales.

Les 85 membres de la société de pétanque La Bérochale peuvent se réjouir. En décembre dernier, le Conseil communal de La Grande Béroche a accepté à l’unanimité moins une abstention de modifier l’affectation d’un terrain communal situé près du lac, pour permettre la construction d’un boulodrome couvert. Il permettra de jouer durant la saison froide.

La parcelle concernée, située immédiatement à l’ouest du terrain de foot du port de Saint-Aubin, a passé de Zone d’utilité publique (ZUP) à Zone d’utilité publique et de détente (ZD). Ce qui peut paraître un détail, mais c’est nécessaire pour permettre la construction d’un bâtiment par un acteur privé sur ce terrain appartenant à la commune.

L’ouvrage, en bois, mesurera une quinzaine de mètres de long. Il comprendra quatre terrains de pétanque, une petite cafétéria et des toilettes. Sa construction sera entièrement payée par un privé: le designer horloger Eddy Schöpfer, domicilié dans la commune.

Un «club-house pour fêtes privées»

Ce projet «choque» pourtant un habitant du village. «Ce terrain public, situé dans un emplacement privilégié, est précieux pour les familles, pour les gens qui viennent flâner.» L’homme ne serait pas contre la construction d’un édifice s’il profitait à tous: «Une patinoire ou une place de jeux», détaille-t-il. «Je pourrais aussi adhérer à la construction d’une maison des jeunes. Mais un club-house que les seuls les gens du club peuvent louer pour faire leurs petites fêtes privées, je ne suis pas d’accord.»

Du côté des autorités, on estime ces craintes infondées. «Ça reste une zone publique, même si l’accès en sera réglementé et qu’il y aura des heures d’ouverture», réagit le conseiller communal François Del Rio, responsable du dossier. Il estime «abusive» l’interprétation selon laquelle il s’agirait d’un club-house privé. «Il s’agit de fournir aux activités du club un toit pour l’hiver.»

L’édile se dit «surpris» par ces critiques: «Nous n’avons reçu aucune remarque et il n’y a pas eu d’opposition lors de la mise à l’enquête.» «Une opposition, c’est compliqué, je me sens un peu démuni», note de son côté le détracteur du projet.

Terrain de beach-volley remis en état

«Ce boulodrome couvert sera ouvert au public, comme le sont déjà nos pistes extérieures. Les horaires sont encore en discussion», indique Fabio Settecasi. Le président du club La Bérochale assure que le but principal, pour sa société, est «de faire découvrir ce sport aux personnes qui ne sont pas membres».

La Bérochale prévoit de proposer une initiation à la pétanque pour les enfants du Passeport vacances. La société souhaite aussi mettre le nouvel espace à disposition d’entreprises pour leur repas de fin d’année, «avec un repas et un mini-concours», précise Fabio Settecasi.

La commune en profitera pour remettre en état le terrain de beach-volley, situé sur la même parcelle. «Actuellement, il est inutilisé, et inutilisable», commente le conseiller communal François Del Rio. «Là, on va très légèrement le déplacer et en faire quelque chose de bien, à l’image de celui de Chez-le-Bart.» Eddy Schöpfer financera une partie de ces travaux, précise l’édile.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SPORTS DE BOULESLa pétanque se pointe pour 2024La pétanque se pointe pour 2024

EnergieInauguration à Saint-Aubin du nouveau chauffage à distance innovant et performantInauguration à Saint-Aubin du nouveau chauffage à distance innovant et performant

immobilierUn gros projet immobilier, plus de 25 ans après l'incendie de Pattus à Saint-AubinUn gros projet immobilier, plus de 25 ans après l'incendie de Pattus à Saint-Aubin

Top