22.12.2010, 10:31

Hauterive mise sur les nouveaux venus

chargement

Le budget 2011 de la commune d'Hauterive, largement accepté hier soir, prévoit un déficit d'un demi-million de francs. Le rapport du législatif demandant un impôt foncier pour apporter 25 000 à 28 000 francs de ressources supplémentaires n'a pas convaincu.

«Hauterive est la seule commune avec Lignières à ne pas en avoir. Et il ne touche pas les personnes physiques. Mais l'idée d'un impôt supplémentaire ne passe tout simplement pas», commente le conseiller communal Jean Wenger.

Pas question donc de toucher à la fiscalité. En tout cas pas dans ce sens. «Pourtant, le résultat que prévoit le budget le montre, nous avons besoin d'augmenter nos recettes», poursuit Jean Wenger.

«Nous misons sur les nouveaux arrivants», explique Serge Rusillon, l'administrateur communal. «Hauterive a les infrastructures pour accueillir jusqu'à 3000 habitants. Soit 400 à 500 âmes de plus qu'actuellement».

Des nouveaux habitants pourraient affluer dans un futur proche, déjà, avec le projet immobilier de Verger-Clottu. Le complexe de logements prévoit 19 appartements dans le courant de l'année prochaine.

Pour un horizon plus lointain, le Conseil communal travaille actuellement sur la réaffectation de zones industrielles et agricoles en zones à bâtir, ou mixtes. «Mais ces procédures peuvent prendre du temps avant d'aboutir.» Quant à l'avenir des locaux de Voumard, et de l'éventualité d'un repreneur, la situation stagne depuis quelques mois.

L'autre gros objet de la séance, la demande de crédit de 620 000 francs pour implanter des conteneurs enterrés sur le territoire communal, a été accepté par le législatif. Dans la plupart des cas à Hauterive, les ordures ménagères sont déposées le long des allées ou dans des conteneurs. Le rapport qui a été voté prévoit l'installation de 40 conteneurs enterrés. Qui permettront, notamment, d'éviter «le problème récurrent des sacs à poubelles déposés le mauvais jour ou éventrés par des animaux.» Selon le rapport, la distance moyenne d'un point de collecte pour l'habitant étant de 100 à 150 mètres. «Le projet s'adapte à la réduction du volume de déchet d'environ 20% prévu après l'introduction de la taxe au sac», explique Jean Wenger. /ssa


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top