14.08.2019, 20:01

L’ancien conseiller communal de Neuchâtel Eric Augsburger est décédé à l’âge de 61 ans

chargement
Eric Augsburger au Conseil général de Peseux en décembre 2018.

Disparition Ancien conseiller communal de la Ville de Neuchâtel durant huit ans, Eric Augsburger est décédé mardi à l’âge de 61 ans. Retraité depuis deux ans, il était conseiller général à Peseux.

«Eric Augsburger nous a quittés des suites d’un arrêt cardiaque, dans sa 62e année», indique sa famille et ses proches dans un avis mortuaire. L’ancien conseiller communal de Neuchâtel avait pris une retraite anticipée à la fin de l’année dernière quand il avait quitté ses fonctions de directeur du home de La Perlaz à Saint-Aubin.

Assistant social et animateur, Eric Augsburger avait 38 ans en 1996 et était directeur adjoint du Centre social protestant quand son parti, Solidarité, l’a proposé pour occuper un siège au Conseil communal de Neuchâtel. Cette année-là, l’alliance des petits partis de gauche avait réussi une percée aux élections communales, ce qui lui permettait de briguer un siège à l’exécutif communal au détriment des socialistes.

Huit ans d’exécutif

Conseiller général depuis 1992, l’ancien animateur du Centre de loisirs devenait politicien professionnel et prenait la direction des services sociaux, de l’instruction publique, du tourisme et des transports. Réélu quatre ans plus tard, il laissait ces deux derniers dicastères à Pierre Bonhôte pour reprendre les affaires culturelles.

En 2004, il annonçait son retrait de la politique communale après deux mandats pour quelques mois sabbatiques, avec un voyage dans le Transsibérien, avant de reprendre la coordination du projet «violence conjugale» et le secrétariat de l’Association neuchâteloise des institutions de l’action sociale (Anias). Trois ans plus tard, on lui proposait de reprendre la direction du home de La Perlaz à Saint-Aubin.

Pour la fusion avec Neuchâtel

«J’ai débuté ma carrière en encadrant des jeunes au Centre de loisirs de Neuchâtel et, tout naturellement, je la terminerai peut-être avec des seniors», expliquait-il dans «L’Express» en avril 2007. «Le social recouvre une large palette de possibilités.» 

En novembre 2016, désormais installé à Peseux, il faisait un retour remarqué à la politique en entrant au Conseil général de sa nouvelle commune sur la liste Ensemble à gauche. Depuis près de trois ans, Eric Augsburger s’investissait avec passion dans la politique communale subiéreuse, militant vigoureusement pour la fusion avec Neuchâtel. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SantéLa Grande Béroche: une direction unique pour deux homes dès 2019La Grande Béroche: une direction unique pour deux homes dès 2019

Deux homes vont fusionner

Dès le 1er janvier prochain, deux établissements médico-sociaux de La Grande Béroche vont pratiquement fusionner. Le...

  21.11.2018 05:31
Premium
  Neuchâtel

HéritagePeseux se dispute autour du testament d’Adolphe FornachonPeseux se dispute autour du testament d’Adolphe Fornachon

Top