22.11.2018, 17:51

La Grande Béroche anticipe un aménagement territorial autour de la mobilité

chargement
Le président du Conseil communal, François Del Rio, devant une salle comble, mercredi soir à Bevaix.

Mobilité Une centaine d’habitants de La Grande Béroche ont fréquenté, mercredi soir à Bevaix, la séance d’information sur le plan directeur régional. L’importance de penser le territoire en fonction de la mobilité future a été soulignée.

Quel sera le visage de La Grande Béroche en 2030? En 2040? On ne verra en tout cas pas pousser des barres d’immeubles et des tours autour de la gare de Gorgier, ont promis les spécialistes de la planification territoriale, ce mercredi soir à Bevaix, lors d’une séance d’information très fréquentée sur les plans directeurs régionaux (PDR).

Ce qui va changer, c’est l’offre en matière de mobilité. En 2025, indique le président du conseil communal François Del Rio, les habitants bénéficieront de trains, de et pour Neuchâtel, alignés sur une cadence à la demi-heure.

En 2025, la fin des travaux à Gléresse (BE) permettra le doublement de la cadence actuelle. «Ce n’est pas une promesse en l’air, le Conseil d’Etat nous l’a confirmé», indique le conseiller communal.

A lire aussi : Pied du Jura: projet d’un tunnel ferroviaire à Gléresse pour désengorger le trafic

Quel rôle pour le plateau de la gare de Gorgier?

Dans cette perspective, le Plan d’aménagement local (PAL) de La Grande Béroche devra, entre autres, concrétiser dans les cinq ans le rôle dévolu au plateau de la gare de Gorgier, identifié par le PDR de La Béroche comme un secteur stratégique de développement.

Actuellement en zone industrielle, ce terrain passera en affectation de type mixte à densité élevée, pouvant héberger des logements, des appartements avec encadrement et des activités économiques. La pondération fine de ces éléments sera définie par le futur PAL.

«Bien qu’étroite, il y a une marge de manœuvre pour permettre à notre commune de concrétiser ses propres objectifs», juge François Del Rio. Le Conseil communal travaille depuis plusieurs mois avec trois commissions pour définir sa stratégie politique.

Ce processus offre «l’opportunité de prendre de la hauteur et d’exprimer les ambitions d’une commune qui n’a pas à réviser un à un les six PAL des anciennes communes, mais qui doit en créer un nouveau unifiant tous ses territoires.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PolitiqueA l’ouest de Neuchâtel, La Grande Béroche anticipe un développement basé sur la qualité de vieA l’ouest de Neuchâtel, La Grande Béroche anticipe un développement basé sur la qualité de vie

Top