02.08.2015, 19:45

La restructuration de Philip Morris n'annonce pas un départ selon le Conseil communal de Neuchâtel

chargement

L'annonce vendredi dernier de la suppression de 120 postes au maximum chez Philip Morris à Neuchâtel n'est pas «le prélude à un désengagement plus important».

La direction de la multinationale a assuré au grand argentier communal Alain Ribaux son intention de ne pas quitter Neuchâtel. Le Conseil communal en fait l'écho aujourd'hui dans un communiqué.

L'exécutif de Neuchâtel a évoqué la restructuration de PMP hier lors de sa séance hebdomadaire. «Le Conseil communal de Neuchâtel nourrit en premier lieu une pensée émue pour les personnes qui vont perdre leur emploi ainsi que pour leurs familles», relève-t-il.

Des licenciements qui seront moins nombreux que les 120 postes supprimés, plusieurs départs volontaires à la retraite anticipée étant inclus dans ce nombre, rappelle le Conseil communal. /djy


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SuccessionLa socialiste Patricia Sörensen remplacera le PLR Michel Rossi au Conseil communal de PeseuxLa socialiste Patricia Sörensen remplacera le PLR Michel Rossi au Conseil communal de Peseux

Cortaillod«Rêve… au fil du temps», telle est la trame du spectacle de The Movement Dance School«Rêve… au fil du temps», telle est la trame du spectacle de The Movement Dance School

CommerceColombier: la filière des essences précieuses échappe à la morosité du marché du boisColombier: la filière des essences précieuses échappe à la morosité du marché du bois

RapUn troisième album pour le Neuchâtelois DissipéUn troisième album pour le Neuchâtelois Dissipé

RapprochementLa fusion de Neuchâtel et ses voisines progresse à grand pasLa fusion de Neuchâtel et ses voisines progresse à grand pas

Top