02.08.2015, 19:45

Une histoire de kilos

chargement
Par michel merz

«S'occuper des choses les plus sérieuses du monde n'est possible qu'à condition de comprendre aussi les choses les plus dérisoires», disait Winston Churchill. Le Vieux Lion cherchait-il par ce trait d'esprit à décrire un des ressorts de l'âme britannique?

Toujours est-il qu'hier on célébrait le 46e anniversaire de la mort de celui qui s'opposa au régime nazi et qu'en ce même 24 janvier la très précise Royal Society de Londres débattait de savoir combien pèse un kilogramme.

Ce sujet à première vue futile comparé à la brûlante menace du Réchauffement climatique (2010 vient d'être élue année la plus chaude jamais enregistrée sur Terre depuis les premiers relevés en 1880, à égalité avec 2005) mobilise pourtant outre-Manche l'énergie de scientifiques.

Explication: la mesure étalon du kilogramme est basée depuis 1889 sur un cylindre métallique fabriqué à Londres et conservé à Sèvres. Avec le temps, ce kilo a... maigri de l'équivalent d'un grain de sable de 0,4 mm de diamètre. Il ne peut donc plus servir d'étalon irréfutable. Les savants réunis hier ont-ils accouché d'une nouvelle façon de mesurer le kilo qui mettra au rancart le fameux cylindre de métal allégé?

Une chose est sûre: leurs conclusions ne me seront d'aucune utilité pour me débarrasser des deux kilos que j'ai en trop depuis les Fêtes!


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

IndustrieCinq défis de l’horlogerie pour 2020… et au-delàCinq défis de l’horlogerie pour 2020… et au-delà

Chronique«Qui nous fait une surprise…», l’air du temps de Daniel Droz«Qui nous fait une surprise…», l’air du temps de Daniel Droz

HumourChronique de Christophe Bugnon: de grâce, pas d’actionsChronique de Christophe Bugnon: de grâce, pas d’actions

SociétéPoint de vue d’Antoine de Montmollin: «Ecologie et inégalités»Point de vue d’Antoine de Montmollin: «Ecologie et inégalités»

Chronique«Question de point de vue», l’air du temps de Patrick Turuvani«Question de point de vue», l’air du temps de Patrick Turuvani

Top