04.03.2019, 00:01

Européens en salle: Lea Sprunger résiste et décroche le titre

chargement
Lea Sprunger n’avait pas «senti» le retour de la Belge Cynthia Bolingo Mbongo, mais la Suissesse a conservé un centième d’avance pour devenir championne d’Europe.

ATHLÉTISME Favorite du 400 m des championnats d’Europe en salle, la Vaudoise a tenu son rang en tenant le coup dans la dernière ligne droite.

Lea Sprunger a cueilli le titre de championne d’Europe du 400 m en salle samedi à Glasgow! La Vaudoise s’est imposée en 51’’61, devançant d’un centième sa dauphine belge Cynthia Bolingo Mbongo. Déception en revanche pour Mujinga Kambundji, seulement cinquième du 60 m, et pour Selina Büchel, sortie dès les demi-finales du 800 m.

 

Je suis heureuse et fière que ça ait fonctionné.
Lea Sprunger

 

Favorite désignée et assumée, Lea Sprunger efface donc de superbe manière les deux échecs enregistrés en salle au cours des deux précédents hivers. Il y a deux ans à Belgrade, elle avait craqué dans les 80 derniers mètres d’une finale européenne dont elle était déjà la favorite, se classant cinquième. Et l’an passé à Birmingham, elle avait été disqualifiée en demi-finale des Mondiaux. «Je suis heureuse et fière que ça ait enfin fonctionné», a-t-elle lâché.

«C’est fou»

Il s’en est cependant fallu d’un rien pour que Lea Sprunger ne connaisse une nouvelle désillusion. La championne d’Europe 2018 du 400 m haies a dû s’arracher pour devancer Cynthia Bolingo Mbongo, alors qu’elle avait mené la course de bout en bout au couloir No 6 et semblait maîtriser son sujet à l’entame de la dernière ligne droite. Elle n’a cette fois-ci pas failli, établissant une meilleure performance mondiale de l’année.

«C’est fou», s’est exclamée une Lea Sprunger évidemment radieuse. «J’ai comme toujours fait ma course, et tout à coup la Belge était là. Je ne l’avais pas sentie», a poursuivi la Vaudoise de 28 ans, pour qui ce titre n’a évidemment pas la même valeur que celui décroché en août dernier à Berlin. «On ne peut pas comparer. La saison estivale est bien plus importante à mes yeux.»

Mujinga Kambundji (à gauche) a manqué son affaire. Crédit: Keystone

 

Kambundji et Büchel déçoivent

Mujinga Kambundji a en revanche manqué son affaire en finale du 60 m. Médaillée de bronze des Mondiaux 2018 et codétentrice de la meilleure performance européenne de la saison (7’’08), elle a dû se contenter du cinquième rang en 7’’16.

La Bernoise échoue néanmoins à un centième seulement de la médaillée de bronze Asha Philip, et à deux centièmes de la médaillée d’argent Dafne Schippers! La Tessinoise Ajla Del Ponte (7’’39) a quant à elle terminé huitième d’une course gagnée par la Polonaise Ewa Swoboda (7’’09).

Double tenante du titre sur 800 m, Selina Büchel a en revanche vécu une grosse désillusion en étant éliminée en demi-finale. «C’est un choc», a lâché la Saint-Galloise, quatrième de sa série en 2’02’’98. Elle a échoué à cinq centièmes de la Britannique Mari Smith, qui a décroché le troisième ticket disponible pour la finale.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Chrono moyenAthlétisme: Lea Sprunger seulement 7e au 400 m haies de la Diamond League d'Oslo, Selina Büchel 2eAthlétisme: Lea Sprunger seulement 7e au 400 m haies de la Diamond League d'Oslo, Selina Büchel 2e

Top