02.06.2016, 11:48

Euro 2016: la Roumanie, une équipe solide, mais sans grands joueurs

chargement
Sur le papier, les Roumains sont largement à la portée de l'équipe suisse. Mais le football se joue sur un terrain, pas sur une feuille de papier.

Portrait Le football roumain n'est plus ce qu'il était à l'époque des Hagi, Popescu et Raducioiu qui avaient affronté la Suisse au Mondial 1994. Le deuxième adversaire de l'équipe suisse dans le tour préliminaire de l'Euro 2016 ne compte aucune star dans ses rangs. Elle compte sur une défense de fer pour barrer la route à ses concurrents.

La Roumanie, deuxième adversaire de la Suisse à l'Euro 2016 (le 15 juin à Paris), est entrée en France avec, dans ses valises, le titre de meilleure défense des éliminatoires. Une solidité qu'il convient toutefois de relativiser.

Bien sûr, ne prendre que deux buts en dix matches de qualification n'est pas anodin et dit quelque chose du football prôné par le "Général" Anghel Iordanescu. Mais le chiffre ne précise pas les circonstances. Le groupe F dans lequel ont évolué les Roumains, au côté de l'Irlande du Nord, de la Hongrie, de la Finalnde, des Iles féroé et de la Grèce (pas vraiment des foudres de guerre), a été celui qui a été le moins prolifique des neuf.

D'ailleurs, avant d'affronter la Géorgie ce vendredi pour son dernier test avant le match d'ouverture du 10 juin contre la France, la Roumanie a disputé deux rencontres amicales et a pris... cinq buts. Elle a fait 1-1 contre la RDC et a perdu 4-3 contre l'Ukraine, alors qu'elle restait sur dix-huit parties sans défaite.

 

"Difficile de demander du spectacle"

Plus généralement, force est de constater que les Roumains n'ont - et de très loin - pas le lustre des grands joueurs qui les ont précédés dans les années 1980 et 1990. Pas de Stars si ce n'est, et c'est dire, le gardien de la Fiorentina Ciprian Tatsuranu et le défenseur (remplaçant) de Naples Vlad Chiriches... Que le temps du "Maradona des Carpates", alias Georghe Hagi, semble loin! "Nous n'avons pas de superstar capable de décider de l'issue d'une rencontre à elle seule, reconnaît l'entraîneur. Avec cette équipe, c'est difficile de demander du spectacle."

Quand, en 2014, le sélectionneur Victor Piturca a présenté sa démission pour aller gagner sa vie à Al-Ittihad, en Arabie Saoudite, la Fédération roumaine a naturellement refait appel à Anghel Iordanescu pour que ce dernier effectue un troisième mandat à ce poste. L'homme qui avait déjà dirigé la génération dorée des Hagi, Popescu ou Raducioiu (quart de finale du Mondial 1994), élu entraîneur du siècle au pays, a axé sa méthode sur une discipline de fer, en dehors et sur le terrain.

 

Sans le sou

Avec un succès certain puisque la Roumanie a par exemple traversé l'année 2015 invaincue, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 1997. Et elle s'est directement qualifiée pour l'Euro derrière l'Irlande du Nord. Le tout avec des moyens plus que modestes.

Iordanescu est probablement le sélectionneur le moins bien rémunéré des vingt-quatre engagés dans le tournoi. En Roumanie, l'argent manque à tous les niveaux, notamment pour la formation. Ces dix dernières années, les sélections M17, M19 et M21 ne se sont qualifiées que pour une seule phase finale en vingt-quatre tentatives!

Un problème qui se répercute évidemment sur les élites. En huit ans, les clubs roumains sont passés de la septième à la quinzième place du classement UEFA. La saison 2015/16 a même été la pire depuis plus d'une décennie: aucune équipe ne s'est qualifiée pour la Ligue des champions ni même pour l'Europa League.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PortraitsEuro 2016: la Suisse devra battre l'Albanie et sa horde de joueurs formés dans les clubs helvètesEuro 2016: la Suisse devra battre l'Albanie et sa horde de joueurs formés dans les clubs helvètes

retraitEuro 2016: la Suisse perd un rang au classement FIFA, mais reste devant ses adversairesEuro 2016: la Suisse perd un rang au classement FIFA, mais reste devant ses adversaires

PolémiqueEuro 2016: Benzema accuse Deschamps de céder aux pressions racistes de l'extrême-droiteEuro 2016: Benzema accuse Deschamps de céder aux pressions racistes de l'extrême-droite

MécontentsFrance: à 9 jours du coup d'envoi de l'Euro 2016, la grève illimitée a débuté à la SNCFFrance: à 9 jours du coup d'envoi de l'Euro 2016, la grève illimitée a débuté à la SNCF

Top