26.09.2018, 18:01

Football: l’arbitrage vidéo pourrait faire son apparition en Suisse dès 2019

chargement
La Swiss Football League étudie la mise en place de l’arbitrage vidéo pour 2019.

Arbitrage La Swiss Football League étudie la mise en place de l’arbitrage vidéo pour 2019. Le projet d’implantation de la VAR – de l’anglais video assistant referees (littéralement arbitres assistants vidéo) – devrait être présenté aux clubs en novembre prochain. Ce sont eux qui auront le dernier mot.

L’arbitrage vidéo est-il en passe de faire son apparition sur les pelouses de Suisse ? C’est en tout cas la volonté de la Swiss Football League (SFL). 

Selon des informations de nos confrères du Matin, confirmées par Philippe Guggisberg, directeur de la communication de la SFL, l’association a pour objectif d’implanter la VAR en Suisse dans le courant de l’année prochaine.  "Il s’agit d’un grand projet, sur lequel il est trop tôt de communiquer de manière détaillée. Mais je peux vous confirmer que nous y travaillons depuis quelques semaines. C’est en route. Nous allons effectuer des tests et proposer notre projet aux clubs. Il reste encore quelques obstacles, raison pour laquelle nous n’avons rien à dire de manière officielle aujourd’hui», confie-t-il au Matin.

La balle dans le camp des clubs

L’introduction de l’arbitrage vidéo ne se fera pas sans l’aval des clubs de Challenge et de Super League. Le projet devrait leur être présenté en novembre prochain, à l’occasion de l’Assemblée générale. «En coulisse, un groupe de travail fait avancer le projet. Il faudra que les clubs y soient favorables pour commencer les premiers tests», expliquait il y quelques semaines Philippe Guggisberg à l’Argauerzeitung

Un manque d’arbitres

Actuellement, seuls 10 arbitres peuvent officier en Super League où 5 matchs se déroulent chaque week-end. Or, avec la mise en place de la VAR, le réservoir d’hommes en noir serait (trop) vite épuisé. En effet, l’arbitre responsable de la vidéo doit avoir les mêmes qualifications que son homologue au centre du terrain.«Si les rencontres se jouent simultanément, 10 directeurs de jeu seraient mobilisés: 5 sur le terrain, 5 derrière la VAR», résume le journal argovien. Pour pallier ce problème, une piste pourrait notamment être creusée: permettre aux arbitres de Challenge League de diriger des matchs en première division. S’ajoute au problème des ressources humaines, le coût de la mise en place de la VAR qui reste très élevé.

Plusieurs interrogations doivent donc encore être levées avant 2019. Un timing serré, mais réalisable. À moins, bien sûr, que les clubs ne fassent écran à la vidéo.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

VIDEOFootball: la VAR en Ligue des champions à partir de la saison 2019-2020Football: la VAR en Ligue des champions à partir de la saison 2019-2020

FOOTBALLLa VAR parmi les attractions de la Coupe du mondeLa VAR parmi les attractions de la Coupe du monde

FootballCoupe du monde 2018: 99,3% de décisions correctes grâce à l'arbitrage vidéoCoupe du monde 2018: 99,3% de décisions correctes grâce à l'arbitrage vidéo

Top