27.09.2018, 15:55

L’entraîneur du FCC vit des instants surréalistes

chargement
Joël Corminboeuf vit des heures très difficiles au FC La Chaux-de-Fonds.

Crise La crise sévissant au FC La Chaux-de-Fonds (FCC) ne fait qu’empirer de jour en jour. Mercredi soir, Joël Corminboeuf, entraîneur de l’équipe chaux-de-fonnière, a vécu un épisode surréaliste avant sa séance d’entraînement. Cette scène ne devrait pas rester sans conséquence.

Les jours se suivent et ils ont hélas tendance à se ressembler, même à s'empirer, du côté de la Charrière. Le conflit entre les membres du comité central déteint maintenant sur le terrain. Mercredi soir, le vice-président Christophe Maraux a voulu assister, puis remplacer, l’entraîneur Joël Cormiboeuf lors de l’entraînement. 

Avant cette séance quotidienne, ce dirigeant a voulu entrer dans le vestiaire des joueurs pour expliquer à ceux-ci qu’il allait diriger cet entraînement avec ou sans Joël Corminboeuf, qu’il avait déjà voulu licencier quelques jours plus tôt (sans l'accord du comité central). Joël Corminboeuf lui a refusé l’accès auxdits vestiaires parce que seuls les membres précis ont le droit d’y pénétrer. Comme cela est précisé sur un panneau figurant sur la porte de cet espace réservé aux joueurs et à certaines personnes, dont ne fait pas partie Christophe Maraux.

Le président ad intérim Jean-Pierre Massari a été appelé à la rescousse par Joël Corminboeuf. Arrivé sur place, Jean-Pierre Massari a expliqué à Christophe Maraux, qui avait revêtu un survêtement de sport pour donner l’entraînement, que sa démarche était totalement déplacée et lui a demandé de stopper ses agissements. Selon les dires du président ad intérim, l’explication entre les deux hommes a été plus que houleuse.

Joël Corminboeuf a tout de même dirigé son entraînement presque normalement, malgré les absences de plusieurs joueurs. On connaît toutefois des conditions plus confortables pour préparer un match aussi important que celui qui opposera les Chaux-de-Fonniers à Zurich II samedi à la Charrière (16h). Joël Corminboeuf ne souhaite pas se prononcer sur ces événements afin de ne pas envenimer la situation tout en s'en amusant comme il le montre sur les réseaux dits sociaux déguisé en pompier de service.

 

 

Maraux mis à l'écart

Les agissements de Christophe Maraux pourraient ne pas être sans conséquence pour son avenir dans le club chaux-de-fonnier. Rappelons qu’après le renoncement de Freddy Rumo dans son rôle de médiateur, une nouvelle assemblée générale extraordinaire a été programmée pour le jeudi 18 octobre (19h30 à la buvette du club sise à la Charrière). 

Contacté, Christophe Maraux ne conteste pas cette version des faits et affirme avoir voulu apporter son aide à Joël Corminboeuf qu'il estime être "dépassé par la situation comme en atteste les résultats sportifs". Le FCC est actuellement dernier du classement en Promotion League.
Le vice-président a été mis à l'écart par trois membres du comité central (fort de cinq personnes). Une décision qu'il conteste vigoureusement.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CriseMystérieux investisseurs qataris et tensions au FC La Chaux-de-FondsMystérieux investisseurs qataris et tensions au FC La Chaux-de-Fonds

Top