26.09.2018, 18:00

Mystérieux investisseurs qataris et tensions au FC La Chaux-de-Fonds

chargement
Malgré sa bonne volonté, Freddy Rumo n’a pas réussi à calmer les esprits au FC La Chaux-de-Fonds.

Crise Freddy Rumo a renoncé à sa mission de médiation à la Charrière. Nouvelle assemblée extraordinaire le 18 octobre pour le club chaux-de-fonnier.

«Je n’ai jamais vu ça en 50 ans d’expérience. La situation est devenue inextricable.» Freddy Rumo, président d’honneur du FC La Chaux-de-Fonds (FCC) et nommé médiateur le jeudi 6 septembre à l’issue d’une assemblée générale ubuesque, a renoncé hier à sa mission de médiation. L’avocat propose la tenue d’une nouvelle assemblée générale extraordinaire le 18 octobre car l'avenir du club de la Charrière est en danger.

Une majorité du comité directeur, formé par Jean-Pierre Massari (président intérimaire), Christophe Maraux (vice-président), François Meuris (membre du comité, président démissionnaire), Pierre-André Lagger (directeur technique) et Amélie Gogniat (cheffe des finances), est favorable à cette solution. La date de cette assemblée devrait être connue sous peu et son ordre du jour très succinct: révocation du comité directeur élu le 31 mars 2018, élection d’un nouveau président qui proposera un nouveau comité.

Joël Corminboeuf sans contrat écrit

«La médiation entre des personnes qui ne veulent pas s’entendre et s’excluent mutuellement est impossible», constate avec amertume Freddy Rumo, qui a vécu une nouvelle réunion houleuse du comité directeur mardi soir. «C’est un nœud de vipères. Dans ce contexte, la seule solution est de couper court à la médiation et de provoquer une solution. Il faut que les choses se décantent dans l’intérêt du club qui vit dans une inquiétante paralysie au niveau de sa gestion.»

D’ici là, certaines choses doivent être mises à plat assez vite. «Les contrats oraux et écrits, ainsi que les engagements (loyers, voitures, etc.) pris par les différents dirigeants du club doivent être portés à la connaissance de chacun des membres du comité jusqu’à ce jeudi», indique Freddy Rumo, qui continuera à soutenir le club chaux-de-fonnier en sa qualité de président d’honneur. «Il faut tout mettre à plat afin de connaître exactement la situation. Actuellement, certains contrats ne sont pas conformes à la loi sur la police des habitants (réd: au moins deux joueurs étrangers n’ont pas de permis de travail) et notre entraîneur Joël Corminboeuf ne bénéficie pas d’une entente écrite.»

A signaler que ledit coach a été menacé de licenciement par un membre du comité directeur. C’est dire si l’air devient irrespirable à la Charrière.

Des mystérieux investisseurs qataris intéressés par le FCC

Pour ne rien arranger à la situation ubuesque régnant à la Charrière, des démarches entreprises en coulisses par une société française de démarchage en sponsoring jettent un flou supplémentaire sur son avenir. Un important parrain du club a été contacté récemment pour lui demander s’il était prêt à continuer de soutenir le FC La Chaux-de-Fonds en cas de reprise par un ou des mystérieux investisseurs qataris ambitieux assurant vouloir engager un entraîneur d’envergure internationale et viser la promotion en Challenge League.

Le vice-président Christophe Maraux reconnaît avoir fait appel au service de cette société. «Afin de nous aider à ce niveau, car nous manquons de forces dans ce domaine», justifie-t-il. «Je ne suis pas au courant des discussions avec des personnes venant du Qatar, mais il est possible qu’elles aient eu lieu. Je sais que la personne de cette société française que j’ai contactée est actuellement en voyage dans ce pays. Et l’on sait que les Qataris sont assez disposés à investir dans les clubs sportifs.» A noter que les membres chaux-de-fonniers du comité directeur du FCC ne sont pas au courant de ces démarches.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FOOTBALLLa bataille de chiffonniers se poursuit à la CharrièreLa bataille de chiffonniers se poursuit à la Charrière

Top