02.08.2015, 18:56

Girardin: transfert bloqué

chargement

Prévu pour hier, le transfert de Lionel Girardin au HCC a été bloqué. L'Office des poursuites, qui gère la faillite de Young Sprinters, doit donner son aval à cette transaction. Le retour de ce défenseur aux Mélèzes est donc reporté de quelques jours. L'ex-junior du HCC ne pourra, certainement, pas jouer ce week-end avec les Chaux-de-Fonniers. Ses ex-coéquipiers Fabian Ganz (Thurgovie), Mauro Zanetti (Sierre) et Nicolas Bernasconi (Olten) ont également trouvé de nouveaux clubs.

Concernant la faillite de Young Sprinters et de son étendue, de nombreux bruits circulent. La gestion de Fabio Murarotto est remise en question et sujette à d'éventuelles poursuites judiciaires. L'ex-président du club ne possède plus la signature et ne peut plus représenter.

Le montant de la dette s'élèverait à plusieurs centaines de milliers de francs. Plusieures entreprises liées au club vont se porter créancières. Les joueurs avaient jusqu'à hier midi pour rendre leur véhicule. Ce qui a été fait. Les arriérés sociaux étant élevés et prioritaires dans la liquidation de la faillite, plusieurs créances pourraient rester sans lendemain. On parle ici de plusieurs dizaines de milliers de francs tant pour le garagiste locataire des voitures et de quelque 4000 francs pour le voyagiste assurant les déplacements.

Le Syndicat intercommunal des Patinoires de Littoral essuie, lui aussi, une perte sèche. Non seulement en raison de plusieurs loyers impayés, mais également en manque à gagner.

L'absence d'organe de révision formellement inscrit au Registre du commerce est aussi un motif, en soi, de la mise en faillite du club. De nombreux points doivent encore être éclaircis dans ce dossier. Une prochaine conférence de presse devrait nous en apprendre plus.

Concernant cette faillite, le conseiller communal de la Ville de NeuchâtelAlain Ribaux regrette la disparition de Young Sprinters. «Avec Université en basketball, c'est un deuxième club qui disparaît et ce n'est pas bon pour notre région», déplore-t-il. «Cela démontre que notre bassin économique n'a pas les capacités pour soutenir plusieurs clubs en ligue nationale. Cela remet aussi en question certains dirigeants qui se lancent dans des entreprises déraisonnables. Avec le HCC en LNB, à moins de 20 km, une deuxième équipe à ce niveau, c'était trop.» /jce


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top