24.12.2018, 00:01

Théo Rochette tient le rythme et progresse

chargement
Théo Rochette s’adapte au niveau au Québec.
Par par jean-Frédéric Debétaz

HOCKEY SUR GLACE L’ancien junior de Neuchâtel réussit ses débuts au Québec. De retour en Suisse, il n’arrête pas de s’entraîner.

Parti poursuivre son développement au Québec, Théo Rochette profite d’une pause de deux semaines pour passer Noël en famille. A 16 ans, l’ancien junior neuchâtelois et du Lausanne HC (LHC) bénéficie de superbes conditions en LHJMQ (Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec).

En vacances, il y a deux écoles. Il y a ceux qui débranchent tout et se mettent en «hibernation», et puis il y a les actifs, ceux qui utilisent le moindre jour de congé pour se dépenser. Théo Rochette fait partie de la deuxième catégorie. Rentré en Suisse durant une dizaine de jours, le fils de l’ancien arbitre Stéphane Rochette n’a pas voulu «perdre son temps». Entraînement avec les juniors élite lausannois, travail individuel à Bellevaux, le jeune centre des Saguenéens de Chicoutimi (10e au classement) préfère «bouffer de la glace» plutôt que de la bûche.

Niveau plus élevé

Auteur de 18 points (7 buts, -4) en 29 matches, Théo Rochette progresse à un bon rythme. Les rapports de scouting sont très positifs envers celui qui a été repêché en septième position de la draft CHL 2018. «Yannick Jean, mon coach, m’a dit que je m’étais encore amélioré défensivement, que nous encaissions peu de buts lorsque j’étais sur la glace», précise-t-il. «De mon côté, je ne regarde pas les stats.»

En revanche, Théo Rochette regarde le niveau de cette LHJMQ qui lui permet d’accélérer son développement: «ça va vite, les adversaires sont grands et massifs, c’est clair que ça change des juniors élites en Suisse. La prise de décision est environ une demi-seconde plus rapide au Canada.» Il nuance tout de même un peu: «Les moins bonnes équipes de LHJMQ sont du niveau des meilleures équipes en juniors élites».

A Chicoutimi, Théo Rochette vit avec sa maman (Christine). «C’est plus simple pour s’adapter», avoue-t-il. «Il y a peu de changements par rapport à la Suisse à ce niveau-là.» Et de vivre loin de son père, resté en Suisse pour mener les analyses sur la chaîne MySports tout au long de la saison? «On s’habitue», répond-il. «J’avais déjà vécu deux ans au Canada sans lui. On se parle beaucoup au téléphone. Il m’a transmis cette culture du hockey.»

Suisse ou Canada?

Après avoir disputé le trophée Hlinka avec la Suisse à Edmonton au mois d’août, le jeune centre a été sélectionné par le Canada pour l’inofficiel championnat du monde M17. Un tournoi qu’il a fini avec 7 points en 5 matches et des félicitations multiples. De quoi motiver le jeune homme: «J’ai vraiment aimé jouer avec d’aussi bons joueurs. J’ai repris confiance, parce que mes débuts en LHJMQ ont été durs sur le plan physique.»

Du côté de la fédération suisse, on espère que cette expérience canadienne ne sera qu’une histoire sans lendemain et que Théo Rochette représentera la Suisse au niveau international. La situation devrait se décanter en fin d’année prochaine au moment de sélectionner les joueurs avant le Mondial M20 2019-2020.

D’ici-là, Théo Rochette va travailler et améliorer toutes les facettes de son jeu. Mais sans en faire trop. «Mon coach m’a dit de bien me reposer», conclut-il. «La deuxième partie de saison est éprouvante, donc il faut garder de l’énergie. Mais parfois j’aimerais bien pouvoir entraîner mes habiletés techniques entre les matches. Seulement, ce n’est pas évident de trouver une plage de libre entre le championnat, les entraînements en équipe et les études.» 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

National leagueHockey: Genève-Servette perd un match fou contre ZurichHockey: Genève-Servette perd un match fou contre Zurich

Coupe de SuisseNuit blanche à Porrentruy en cas de victoire du HC Ajoie en finale face à DavosNuit blanche à Porrentruy en cas de victoire du HC Ajoie en finale face à Davos

Pas vraiment incognitoHCC: la présence d’Arno Del Curto mardi aux Mélèzes fait le buzzHCC: la présence d’Arno Del Curto mardi aux Mélèzes fait le buzz

RetraitePhilipp Wetzel mettra bien fin à sa carrièrePhilipp Wetzel mettra bien fin à sa carrière

HOCKEY SUR GLACELe HCC revit et gagne avec Arno Del CurtoLe HCC revit et gagne avec Arno Del Curto

Top