30.12.2015, 12:57

Coupe du monde: grâce au nouveau réglement de la FIS, Cologna passe de 12 à 21 victoires

chargement
Le palmarès de Dario Cologna en impose encore davantage. Merci au nouveau règlement de la FIS.

Ski nordique La mise en place du nouveau règlement de la FIS concernant le mode de calcul des victoires en Coupe du monde donne un sacré coup de pouce au palmarès de Dario Cologna. Le Grison passe de 12 à 21 victoires.

Dario Cologna est un des grands bénéficiaires du nouveau règlement de la FIS, qui a changé le mode du calcul des victoires de Coupe du monde pour plus de clarté avant le Tour de Ski. Désormais, et avec effet rétroactif, les victoires d'étapes dans un Tour comptent comme des succès à part entière. Du coup, Cologna affiche 21 victoires de Coupe du monde à son palmarès.

Auparavant, sa fiche de statistiques faisait état de 12 succès "seulement". Le nouveau règlement permet au Grison, comme un coup de baguette magique, d'étoffer sensiblement sa collection et de se rapprocher, au petit jeu de la comparaison entre adeptes du ski nordique, des 23 victoires du sauteur Simon Ammann.

Seuls un tiers (7) des premières places de Cologna ont été obtenues dans des courses d'un jour d'une manche classique de Coupe du monde. Les deux tiers l'ont été dans le cadre d'une épreuve de plusieurs jours: le Tour de Ski, qu'il a remporté trois fois, et les finales de Coupe du monde, gagnées à deux reprises, à Falun (Su). A ces cinq succès au général s'ajoutent neuf victoires d'étapes obtenues dans le cadre de ces épreuves de plusieurs jours. Jusqu'à présent, ces succès "partiels" ne comptaient pas pour le palmarès de la Coupe du monde. C'est désormais le cas, a décidé la FIS.

Le changement a le mérite de simplifier les choses. Mais la logique ne saute pas aux yeux. Dans le cas de Cologna, quatre de ces victoires d'étapes sont indiscutables, car décrochées au terme de courses en ligne ou avec départs échelonnés, sans handicap au départ. Mais cinq l'ont été dans des poursuites (avec handicap au départ, en fonction des résultats précédents), au terme desquelles le Grison a rallié l'arrivée en premier, sans toutefois avoir signé le meilleur temps. Ce fut le cas en 2012 entre Cortina et Dobbiaco, en 2011 à Oberhof et à Dobbiaco et en 2008 à Oberhof, à chaque fois sur le Tour de Ski, ainsi qu'en 2009 à Falun, lors du mini-Tour de clôture de la Coupe du monde. Autant de lauriers répertoriés désormais comme des titres à part entière.

A noter en revanche que le fondeur signant le meilleur temps de ces poursuites mais sans rallier l'arrivée en premier doit se contenter de recevoir le maximum de points FIS pour la journée, mais qu'il ne peut pas prétendre à la victoire d'étape. A moins qu'il s'agisse de l'étape finale du Tour. Dans ce cas, il se verrait gratifier de deux succès Coupe du monde d'un coup, pour le meilleur temps de la journée et pour la victoire au général du Tour. Mais ce cas de figure ne s'est encore jamais produit.

Bref: le palmarès de Cologna en impose davantage encore aujourd'hui. A ses 21 succès individuels de Coupe du monde s'ajoutent en outre une victoire avec le relais suisse en décembre 2010 à La Clusaz, plus bien sûr trois titres olympiques, un titre mondial et trois globes de cristal du général. Mais une lacune apparaît toujours: l'absence de succès sur sol suisse. Sera-ce pour Lenzerheide, ce week-end?

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top