28.09.2018, 11:44

Les précisions du docteur Alain Sandoz concernant la blessure de Mélanie Meillard

chargement
La skieuse d'Hérémence ne pourra pas courir cet hiver.

blessure Le docteur Alain Sandoz, qui s’occupe de Mélanie Meillard, qui a dû mettre un terme à sa saison avant même de l’avoir commencée, apporte des précisions sur la blessure de la jeune skieuse d’Hérémence.

Docteur Sandoz, jusqu’à quand Mélanie Meillard sera-t-elle indisponible?

Comme toute opération de reconstitution du ligament, il faut compter vingt-quatre à trente semaines.

Quel est son état de santé réel?

L’IRM de contrôle à six mois de l’opération montre une guérison complète de la fracture du plateau tibial externe, du point d’angle postéro-externe, du ligament latéral externe, de la greffe d’augmentation externe ainsi que de la suture du ménisque externe. Par contre, elle met aussi en évidence une involution partielle de la greffe du ligament croisé antérieur qui paraît détendu. Le genou gauche présente une excellente tenue dans le plan frontal mais, par contre, une instabilité dans le plan antéro-postérieur. On ne peut dès lors pas prendre le risque de lui faire reprendre la compétition, sous peine de générer d’autres lésions, lésions méniscales, cartilagineuses et autre lors d’une chute par exemple, qui hypothéquerait son genou pour le futur de sa carrière.

A lire aussi: Ralph Krieger: «C’est dur pour Mélanie Meillard, qui se réjouissait de retrouver les skis.»

Pourquoi avoir utilisé la technique de l’allogreffe?

Cette technique, totalement maîtrisée aujourd’hui, est couramment pratiquée et rencontre un grand succès dans plusieurs pays (plus de 50% des greffes aux Etats-Unis sont réalisées par ce système). La raison pour laquelle il a été décidé d’employer cette technique avec Mélanie Meillard relève de la complexité et de la multitude des lésions causées à son genou gauche. Afin de ne pas lui faire subir une lésion supplémentaire, la technique de l’allogreffe s’est avérée être la meilleure solution.

Pourquoi le problème n’a-t-il pas été détecté plus vite?

Lors de la dernière IRM du mois de juin, tout était en ordre. La détérioration (ndlr: l’involution) s’est produite entre juin et septembre et constatée lors d’un examen vendredi dernier. Le risque d’involution existe aussi avec une autogreffe. Comme seul le ligament croisé antérieur de Mélanie Meillard doit être réopéré, nous avons décidé de pratiquer une autogreffe. 
 

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

coupe du mondeSki alpin: Corinne Suter 2e de la descente de Lake LouiseSki alpin: Corinne Suter 2e de la descente de Lake Louise

outSki alpin: longue pause forcée pour la Grisonne Jasmine FlurySki alpin: longue pause forcée pour la Grisonne Jasmine Flury

perturbationsSki alpin – Descente dames à Lake Louise: départ reporté à 21h30Ski alpin – Descente dames à Lake Louise: départ reporté à 21h30

coupe du mondeSki alpin - Beaver Creek: Marco Odermatt remporte le super-GSki alpin - Beaver Creek: Marco Odermatt remporte le super-G

PerformanceSkicross: le Bernois Ryan Regez termine 3e à Val Thorens, la Vaudoise Fanny Smith 5eSkicross: le Bernois Ryan Regez termine 3e à Val Thorens, la Vaudoise Fanny Smith 5e

Top