02.08.2015, 18:55

La preuve par neuf

chargement

Valentino Rossi a été sacré champion du monde toutes catégories confondues pour la neuvième fois de sa carrière! Il a assuré son sacre en terminant sur la troisième marche du podium de MotoGP lors du Grand Prix de Malaisie à Sepang.

Avec 41 points d'avance au général, Valentino Rossi ne peut plus être rejoint par son dauphin, l'Espagnol Jorge Lorenzo (quatrième, Yamaha). Un nouveau pas a donc été franchi dans la légende par le «Docteur». «Avec encore une course au programme (réd: GP de Valence du 8 novembre), j'ai déjà empoché le titre mondial. Je remercie toutes les personnes qui m'ont aidé à atteindre cet objectif», a déclaré L'Italien (30 ans) après la course.

La pluie a retardé le départ de 35 minutes. Parti en pole position, Valentino Rossi a été dépassé dans le premier virage par l'Espagnol Daniel Pedrosa (Honda) et l'Australien Casey Stoner (Ducati). Ce dernier, auréolé de sa victoire au GP d'Australie, a pris le dessus sur Pedrosa et s'est finalement imposé pour la deuxième fois consécutive.

Relégué aux alentours de la 10e place après son départ manqué, «le docteur» est petit à petit revenu sur les premières places, pour décrocher son douzième podium de la saison. «C'est une grande victoire, la septième en MotoGP, s'est encore réjoui ValentionRossi. «Tout le long de la saison, j'ai eu de grands rivaux, notamment mon coéquipier Jorge Lorenzo. On a eu de belles bagarres, félicitations à lui. On est au sommet et on va se relaxer. Je suis tellement heureux.» /si

Renaissance de Thomas Lüthi

Le Bernois (Aprilia) Thomas Lüthi semble de retour aux affaires. Lors de l'avant-dernier GP de la saison, il a renoué avec les sommets de la hiérarchie en 250 cm3 en prenant la quatrième place. Il lui aura fallu près de cinq mois pour égaler son meilleur résultat de l'exercice réalisé lors du GP d'Italie (31 mai). Un réveil brillant, bien que sans doute trop tardif pour faire oublier une année décevante.

Rien ne fut simple à Sepang. Neuvième sur la grille, le futur pilote de Moto2 a frôlé le drame dès le premier virage en raison d'une collision avec Baldolini (It). La chute a été évitée et «Tom-Tom» s'est repris et a entamé une chasse haletante qui l'a porté de la 23e à la quatrième place! «Je suis simplement heureux de retrouver de bonnes sensations sur ma moto, de voir que les choses progressent à nouveau», a-t-il déclaré. Huit secondes l'ont séparé de la troisième marche du podium, occupée par l'Italien Marco Simoncelli (Gilera), qui a terminé dans le même temps que l'Espagnol Hector Barbera (deuxième, Aprilia). La victoire est revenue à Hiroshi Aoyama (Honda).

Bastien Chesaux a, lui aussi, vécu une belle journée. Avec son 14e rang, il a réussi sa meilleure performance en quart de litre. Le Vaudois était déjà entré dans les points avec un 15e rang sur le circuit du Sachsenring (GP d'Allemagne en juillet).

La Malaisie a aussi souri aux pilotes helvétiques de la classe biberon. Randy Krummenacher (13e, Aprilia) et Dominique Aegerter (14e, Derbi) ont tous deux terminé dans les points. La course a été remportée par Julian Simon. L'Espagnol, déjà assuré du titre mondial, a devancé Bradley Smith (GB, Aprilia) et Pol Espargaro (Esp, Derbi). /si

Grand Prix de Malaisie

Sepang. 125 cm3 (19 tours de 5,548 km = 105,412 km): 1. Julian Simon (Esp), Aprilia, 42'50''916 (147,606 km/h). 2. Bradley Smith (GB), Aprilia, à 1''114. 3. Pol Espargaro (Esp), Derbi, à 6''293. 4. Sergio Gadea (Esp), Aprilia, à 8''003. 5. Nicolas Terol (Esp), à 8''485. Puis: 13. Randy Krummenacher (S), Aprilia, à 41''829. 14. Dominique Aegerter (S), Derbi, à 42''433. Championnat du monde (15/16): 1. Simon 264 (champion du monde). 2. Smith 203,5. 3. Terol 173,5. 4. Espargaro 158,5. 5. Gadea 141. Puis: 13. Aegerter 65,5. 21. Krummenacher 25.

250 cm3 (20 tours = 110,96 km): 1. Hiroshi Aoyama (Jap), Honda, 42'55''689 (155,087 km/h). 2. Hector Barbera (Esp), Aprilia, à 6''397 (grâce à un meilleur tour). 3. Marco Simoncelli (It), Gilera, à 6''397. 4. Thomas Lüthi (S), Aprilia, à 14''871. 5. Hector Faubel (Esp), Honda, à 19''177. Puis: 14. Bastien Chesaux (S), Aprilia, à 1'29''669. Championnat du monde (15/16): 1. Aoyama 252. 2. Simoncelli 231. 3. Barbera 214. 4. Alvaro Bautista (Esp) 198. 5. Mattia Pasini (It), Aprilia, 128. 6. Lüthi 107. Puis: 25. Chesaux 3.

MotoGP (21 tours = 116,508 km): 1. Casey Stoner (Aus), Ducati, 47'24''834 (147,435 km/h). 2. Dani Pedrosa (Esp), Honda, à 14''666. 3. Valentino Rossi (It), Yamaha, à 19''385. 4. Jorge Lorenzo (Esp), Yamaha, à 25''850. 5. Nicky Hayden (EU), Ducati, à 38''705. Championnat du monde (16/17): 1. Rossi 286 (champion du monde). 2. Lorenzo 245. 3. Stoner 220. 4. Pedrosa 209. 5. Andrea Dovizioso (It) 152.

Ultime course: GP de Valence le 8 novembre.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Paroles d’expert«C’est plutôt sympa d’être associé à des légendes»: la chronique de Sébastien Buemi«C’est plutôt sympa d’être associé à des légendes»: la chronique de Sébastien Buemi

AutomobilismeFormule 1: Lewis Hamilton souverain au Grand Prix d’Abou DhabiFormule 1: Lewis Hamilton souverain au Grand Prix d’Abou Dhabi

Chaud devantFormule 1 – GP d’Abou Dhabi: première pole depuis fin juillet pour HamiltonFormule 1 – GP d’Abou Dhabi: première pole depuis fin juillet pour Hamilton

AUTOMOBILISMELa Formule 1,  c’est physique et mentalLa Formule 1,  c’est physique et mental

surpriseRallye: le sextuple champion du monde Sébastien Ogier quitte Citroën qui ne s'alignera pas en WRC en 2020Rallye: le sextuple champion du monde Sébastien Ogier quitte Citroën qui ne s'alignera pas en WRC en 2020

Top