02.08.2015, 19:45

Un revers exemplaire

chargement
Par MELBOURNE / PIERRE SALINAS

Comme Roger Federer, qu'il affrontait dans la nuit, Stanislas Wawrinka possède un revers à une main. Celui du Vaudois est cité en exemple. Il est même sur Facebook!

La réponse fuse de la bouche d'Amélie Mauresmo. «Le revers de Stan? Monstrueux, tout simplement monstrueux», souffle l'ex No 1 mondiale, reconvertie consultante pour différents médias français.

Peu importe le résultat du match 100% suisse qui se disputait dans la nuit. A Melbourne, Stanislas «Ouavruinka», comme l'appelle l'Australien moyen, qui semble toujours parler avec un «chewing gum» collé au palais, s'est fait un nom. A voir les nombreux anonymes qui se pressaient, lundi, en quête d'autographes, les victoires expéditives du Vaudois sur Gaël Monfils (ATP 12) et Andy Roddick (ATP 8) n'ont laissé personne indifférent. Elles portent la signature d'un revers à une main que John McEnroe lui-même, en septembre dernier déjà, considérait comme «peut-être le meilleur du circuit». Quatre mois plus tard, le doute n'est plus permis.

Brad Gilbert, ancien entraîneur d'Agassi: «Wawrinka a deux coups droit.» Darren Cahill, ancien entraîneur d'Agassi aussi: «Son revers est beau et efficace.» Michael Llodra (ATP 24), héros malheureux de la dernière finale de Coupe Davis: «Je paierais cher pour l'échanger avec le mien. Il sait tout faire et dans n'importe quelle position. Si Federer avait le revers de Wawrinka, il n'aurait pas perdu aussi souvent contre Nadal. Parce que Federer, quand la balle rebondit à hauteur d'épaule, il est un peu dans la m... quand même. Stan, lui, est plus costaud.»

Quand le geste de Wawrinka (ATP 19) est fluide et naturel, il est autrement plus laborieux chez le No 2 mondial, à qui on prête pourtant davantage de talent. «Gamin, mon revers était horrible», avoue Federer. «Je n'arrivais pas à engendrer de la puissance, alors je me contentais de le jouer en «slice» (effet coupé). Or sur une surface aussi rapide que celle du centre national d'Ecublens, tu ne vas pas très loin avec le «slice». Pour pouvoir garder ma place au sein de Swiss Tennis, j'ai été obligé de l'améliorer.»

L'adolescent s'est mis au travail. Péniblement, maladroitement, quitte à frapper son revers à deux mains. «J'ai essayé mais ça m'a fait mal partout. Aux pectoraux et aux poignets surtout», rigole aujourd'hui Federer, «heureux de n'avoir rien changé».

Ardu à l'apprentissage, handicapant en retour à l'heure où les services se font sans cesse plus performants, le revers à une main draîne de moins en moins d'adeptes. Plus que Richard Gasquet (ATP 33) ou Nicolas Almagro (ATP 14), deux références en la matière, Wawrinka est leur nouvel ambassadeur. Sur une idée de son équipementier français, il donne même la leçon sur internet, où il conseille de «rester bien bas dans les jambes».

Mieux. Le revers du Vaudois est si populaire qu'il possède sa propre page sur Facebook. Avec cette inscription: «Le plus beau coup du tennis.» Qui a dit que Wawrinka, homme paisible et mystérieux, avait peu d'«amis»? /PSA

Rafael Nadal est plus fort que le virus

Avant d'affronter le Croate Marin Cilic (ATP 15), demi-finaliste à l'Open d'Australie l'an passé, Toni Nadal était inquiet. Moins par la qualité de son adversaire que par l'état de Santé de son neveu, «Rafa», qui traîne un virus particulièrement tenace depuis le tournoi de Doha. «Je transpire beaucoup plus que d'habitude et je suis très fatigué», grimaçait le No 1 mondial avant d'entrer sur le court. Trois petits sets plus tard (6-2 6-4 6-3), toute l'Espagne était rassurée. Toute, sauf un de ses habitants: David Ferrer (ATP 7), l'adversaire du Majorquin demain en quart de finale. Et dont le bilan face à Nadal n'incite pas à l'optimisme (3-11).

Rafael Nadal, comment allez-vous?

Mieux, beaucoup mieux. J'ai moins transpiré aujourd'hui, peut-être parce que je portais une chemise un peu plus grande pour permettre à l'air de s'engouffrer davantage. Je ne sais pas... Toujours est-il que j'ai livré mon meilleur match de l'année. Je me suis montré agressif, j'ai varié les effets, j'ai commis moins d'erreurs et j'ai très bien bougé.

Vous aviez tort de vous en faire...

Et il y avait de quoi! Je ne me sentais pas bien et j'avais perdu 6-1 6-3 ma première confrontation avec Cilic. Aujourd'hui, je suis rassuré. Cette victoire est importante. Elle me donne confiance avant de retrouver Ferrer, un ami, mais un joueur en forme qui a gagné le tournoi d'Auckland avant d'arriver à Melbourne. Nous nous connaissons par c½ur et je ne vais en tout cas pas le sous-estimer. Je m'attends à un match difficile, mais c'est l'assurance d'avoir un Espagnol en demi-finale. Cela me va.

Vous êtes la nouvelle égérie d'Emporio Armani, pour qui vous venez notamment de poser en sous-vêtements...

J'ai découvert le monde de la mode. Ce fut une longue mais belle expérience. J'espère que les photos vous plaisent. Vous aimez? (réd: une journaliste de sexe féminin acquièce). Alors tant mieux. Difficile pour moi de dire si les clichés sont réussis. Mais si vous pensez que je suis sexy, alors je prends! /psa

Mystère autour d'Aravane Rezaï

La police australienne a ouvert une enquête sur un  incident ayant entraîné l'interdiction de stade par la WTA d'un membre de la famille d'Aravane Rezaï.

«La police enquête sur un incident survenu le 18 janvier et impliquant une jeune femme de 23 ans», a déclaré une porte-parole de la police de l'Etat de Victoria. «La progression de l'enquête interdit pour l'instant de faire davantage de commentaires.» 

«Un sérieux problème de sécurité a été porté à l'attention de la WTA et a entraîné la suspension pour une durée indéterminée d'un membre de la famille d'Aravane Rezaï de toutes les compétitions organisées par la WTA, jusqu'à la fin des investigations», a pour sa part laissé entendre l'instance du tennis féminin dans un communiqué. «La santé et le bien-être de nos joueuses est la priorité numéro un pour la WTA.» 

Aravane Rezaï, tête de série No 17, a été battue au premier tour de l'Open d'Australie par la Tchèque Barbora Zhalavova Strycova, le 17 janvier. La joueuse franco-iranienne a ensuite déclaré forfait en double «pour raisons personnelles». /si

Wozniacki est bidon

ET AUSSIE - PAR PIERRE SALINAS

Caroline Wozniacki est une No 1 mondiale en quête effrénée de légitimité. La Danoise de 20 ans est fraîche et pimpante, plutôt jolie, mais l'ambassadrice du tennis féminin qu'elle est censée être devenue se voit continuellement reprocher les mêmes griefs: elle n'a jamais remporté le moindre titre du Grand Chelem et manque cruellement de charisme.

Mademoiselle est prête à tout pour changer son image. L'autre jour en conférence de presse, elle s'est amusée à inverser les rôles: c'est elle qui a mené l'interrogatoire. A la grande surprise des journalistes, pour la plupart conquis. Dimanche, Wozniacki a frappé encore plus fort. A la question «Quelle est la chose la plus excitante que vous ayez fait dans votre vie?», la belle a d'abord répondu un «hum...» embarrassé, avant de broder une anecdote de bébé kangourou sans queue ni tête (l'histoire, pas le bébé kangourou). «Il était si mignon. Je me suis approchée mais il m'a mordu», a-t-elle raconté, sparadrap sur la jambe à l'appui. Quelques minutes plus tard, une représentante de la WTA passait au bureau de chaque journaliste pour expliquer que «Caroline blaguait et que son histoire n'était pas vraie.» Wozniacki est «bidon» et pathétique.

Open d'Australie

Melbourne. 1er tournoi du Grand Chelem (25 millions de francs /dur).

Huitièmes de finale du simple messieurs: Rafael Nadal (Esp /1) bat Marin Cilic (Cro /15) 6-2 6-4 6-3. Alexandr Dolgopolov (Ukr) bat Robin Soderling (Su /4) 1-6 6-3 6-1 4-6 6-2. Andy Murray (GB /5) bat Jürgen Melzer (Aut /11) 6-3 6-1 6-1. David Ferrer (Esp /7) bat Milos Raonic (Can) 4-6 6-2 6-3 6-4.

Huitièmes de finale du simple dames: Vera Zvonareva (Rus /2) bat Iveta Benesova (Tch) 6-4 6-1. Kim Clijsters (Be /3) bat Ekaterina Makarova (Rus) 7-6 (7-3) 6-2. Agnieszka Radwanska (Pol /12) bat Shuai Peng (Chine) 7-5 3-6 7-5. Petra Kvitova (Tch /25) bat Flavia Pennetta (It /22) 3-6 6-3 6-3.

3e tour du double dames: Chia-Jung Chuang /Su-Wei Hsiew (Taïwan) battent Anna-Lena Groenefeld /Patty Schnyder (All /S) 6-4 6-2.

Juniors. 1er tour du double garçons: Andrew Harris /Nick Kyrgios (Aus) battent Dimitri Bretting /Dennis Novak (S /Aut /5) 6-3 7-6 (7/3).


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Sold-outLa pièce de monnaie à l’effigie de Roger Federer est déjà épuiséeLa pièce de monnaie à l’effigie de Roger Federer est déjà épuisée

InsoliteRoger Federer court dans les rues de New York pour le clip promotionnel d’une start-up suisseRoger Federer court dans les rues de New York pour le clip promotionnel d’une start-up suisse

LégendeRoger Federer va figurer sur une pièce de monnaie commémorativeRoger Federer va figurer sur une pièce de monnaie commémorative

nouveau jobTennis: Roger Federer en mode entrepreneur pour une marque de baskets suissesTennis: Roger Federer en mode entrepreneur pour une marque de baskets suisses

tournéeTennis – Exhibition à Quito: une nouvelle victoire pour Roger FedererTennis – Exhibition à Quito: une nouvelle victoire pour Roger Federer

Top