07.08.2015, 12:11

Affaire de moeurs à Lucerne: accord trouvé

chargement

Banque cantonale lucernoise L'affaire de moeurs impliquant le directeur de la Banque cantonale lucernoise (LUKB) est apparemment close. Bernard Kobler et son ex-amante, qui l'accusait de tentative de contrainte sexuelle, ont trouvé un accord.

Un accord a été trouvé dans l'affaire de moeurs qui impliquait le patron de la Banque cantonale lucernoise et son ex-amante. Ils retirent leurs plaintes pénales.

"Nous nous sommes accordés aujourd'hui sur tous les points. Nous avions une relation amoureuse et non un rapport de type prostitution", ont déclaré les deux parties dans une lettre diffusée par leurs avocats lundi soir.

Bernard Kobler, 56 ans, et son ancienne amante retirent également les allégations faites l'un envers l'autre. Ayant un enfant en commun, ils ont décidé d'éliminer leurs divergences dans son intérêt, et dans celui de leurs autres parents.

Le patron de la LUKB se trouve sous le coup d'une enquête pénale pour tentative de contrainte sexuelle et tentative de contrainte. Son ex-amante avait déposé plainte contre lui en septembre, ce qui a été rendu public jeudi dernier.

Dimanche, le conseil d'administration de la banque a tenu une séance extraordinaire. Il a souligné l'excellent travail effectué par Bernard Kobler au cours des dix dernières années et lui a maintenu sa confiance, soulignant que l'affaire était de nature privée.

M. Kobler est directeur général de la banque cantonale lucernoise depuis 2004. Le canton de Lucerne détient la majorité des actions de l'établissement bancaire coté en bourse, qui emploie un millier de personnes.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top