29.12.2011, 10:32

Affaire Luca: la famille demande un nouveau procureur

chargement
Le jeune Luca est depuis aveugle et tétraparétique.
Par G. B

Valais La famille du jeune Luca Mongelli, agressé en 2002 à Veysonnaz demande un nouveau procureur.

La famille du jeune Luca Mongelli vient d’écrire à Jean-Pierre Gross, chef du Ministère public valaisan, pour lui demander de dessaisir le procureur Nicolas Dubuis, en charge du dossier.

La famille rappelle qu’elle s’est déjà adressée au procureur général en octobre 2010 pour demander la réouverture du dossier. «C’est aussi à vous que la pétition du peuple valaisan avait été remise. Cette pétition munie à ce jour de plus de 10’000 signatures était un signal unique dans les annales judiciaires valaisannes. Elle implorait la justice pénale de ce canton de reprendre avec sérieux l’étude du dossier de notre fils», écrivent les parents.  

«Nous vous demandons formellement et solennellement, en votre qualité de procureur général, de dessaisir immédiatement le procureur Nicolas Dubuis de ce dossier pour le confier à un magistrat totalement indépendant», écrivent Tina et Nicola Mongelli. 

Ces derniers soulignent qu’ils ne s’étaient pas opposés à la désignation de Nicolas Dubuis pour s’occuper du dossier, «malgré l’ordonnance de classement prononcée par ce magistrat (ndlr : en 2004)».

La famille Mongelli estime avoir collaboré, donné suite aux requêtes formulées, suivi la procédure. Mais elle dit avoir déchanté, «à mesure qu’il devenait clair que le procureur Nicolas Dubuis n’avait pas pour objectif de trouver la vérité, mais de masquer les carences de ses prédécesseurs.»

Le procureur Dubuis n’était pas joignable ce jeudi au  Ministère public.

En 2002 à Veysonnaz, Luca, aujourd’hui aveugle et tétraparétique, avait été découvert dans le coma et le corps couvert de griffures dans la neige près du domicile familial. Selon la justice, qui a classé l’affaire en 2004, il aurait été agressé par son propre chien.

Une version vivement contestée par les parents et la fondation Luca qui ont demandé la réouverture du dossier l’automne dernier. Ils se basent, notamment, sur un dessin réalisé en 2005 par le petit frère de Luca, témoin direct de l’agression. Cette représentation montre la victime frappée par plusieurs personnes.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top