24.06.2018, 17:31

Assemblées des partis: les relations Suisse-UE au coeur des discussions, le PS attaque Ignazio Cassis

chargement
Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a été vertement critiqué par le président du PS.

Assemblées des partis Le Parti libéral-radical, le Parti socialiste et l'Union démocratique du centre tenait leur assemblée ce week-end. L'Union européenne était au coeur des débats. Ignazio Cassis a été vertement critiqué par le président du PS.

Les relations entre la Suisse et l'Union européenne continuent de déchirer les partis gouvernementaux. Réunis samedi en assemblée des délégués, le PLR, le PS et l'UDC ont bétonné leurs positions. Le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis enflamme le débat.

Le dossier européen a figuré au centre de l'assemblée du PLR à Airolo (TI). Les près de 250 délégués ont adopté une résolution soutenant la libre circulation des personnes et un papier de position pour une politique européenne forte.

Le Conseil fédéral "entend renforcer la voie bilatérale et aller rapidement de l'avant pour conclure un accord institutionnel avec l'Union européenne (UE)", a dit Ignazio Cassis. "L'idée est d'y parvenir d'ici octobre prochain", avant le début de la campagne des élections fédérales de 2019.

La présidente du PLR Petra Gössi a pour sa part fait référence au massif du Gothard, au "cœur de l’Europe" et "voie de transit par excellence". "Nous Suissesses et Suisses avons compris que nous ne pouvons plus vivre dans une forteresse isolée. Cela ne signifie pas que nous devions adhérer à l’UE mais plutôt entretenir avec elle de bonnes et solides relations".

Le PLR en faveur de la libre circulation

La résolution intitulée "Un accès au marché grâce à la libre circulation des personnes" a été approuvée par 223 voix contre une et quatre abstentions. En l'adoptant, les délégués PLR rejettent fermement l’initiative de l’UDC "Pour une immigration modérée". Celle-ci vise à mettre fin à la libre circulation des personnes avec l'UE.

 

Les participants ont estimé que cette initiative "compromet les relations bilatérales avec l’UE sans pour autant résoudre les problèmes causés par l’immigration".

Le papier de position "Grands axes pour une politique européenne forte" a lui été adopté par 224 voix et trois abstentions. Le document se concentre sur les questions institutionnelles et l’avantage qu’un accord-cadre avec l’UE représenterait pour la Suisse. Selon le PLR, "la voie bilatérale constitue le meilleur bouclier contre une adhésion à l’UE".

Attaques contre Ignazio Cassis

Les délégués du PS, réunis à Lausanne, ont aussi rejeté clairement une fermeture du pays. Ils ont ainsi dit "non" à l'unanimité moins une abstention à l'initiative populaire pour l'autodétermination (juges étrangers). Mais leur assemblée a surtout été marquée par les attaques violentes de leur président Christian Levrat contre Ignazio Cassis.

Le Fribourgeois tient le chef du Département fédéral des affaires étrangères pour "responsables de ses dires." Pas d'excuses donc, pas de malentendus et le constat est très sévère, selon Christian Levrat. Le discours du conseiller fédéral tessinois est "incohérent" quand il parle de la Syrie, "erratique" lorsqu'il s'exprime sur l'agence des Nations unies pour les Palestiniens.

 

Pour Christian Levrat, le "summum de la maladresse diplomatique et politique" est atteint lorsque Ignazio Cassis évoque la politique européenne de la Suisse. Il se réfère à la "volonté" du chef du DFAE "d'affaiblir les mesures d'accompagnement" à la libre circulation des personnes.

L'UDC pour la fin de la libre circulation

L'UDC a profité de son assemblée aux Bugnenets (NE) pour réaffirmer son hostilité à l'UE. Le conseiller national zougois Thomas Aeschi a ainsi plaidé pour l'initiative "Pour une immigration modérée".

Le président du parti, Albert Rösti, a plaidé de son côté pour l'initiative populaire "Le droit suisse au lieu de juges étrangers", qui prévoit la primauté du droit suisse sur le droit international. Selon le Bernois, dire "oui" à ce texte, c'est dire "'oui' à la démocratie directe".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

polémiquePalestine: Ignazio Cassis remet en question l'aide de l'ONU, qui empêche l'intégration des 5 millions de réfugiésPalestine: Ignazio Cassis remet en question l'aide de l'ONU, qui empêche l'intégration des 5 millions de réfugiés

Suisse/UELa Suisse veut un tribunal arbitral paritaire pour régler les litiges avec l'Union européenneLa Suisse veut un tribunal arbitral paritaire pour régler les litiges avec l'Union européenne

LégislationBilatérales: le Conseil national rejette l'initiative UDC sur les juges étrangersBilatérales: le Conseil national rejette l'initiative UDC sur les juges étrangers

Top