23.12.2016, 16:20

Céline Amaudruz ivre au volant: l'UDC ne prend pas de mesure pour l'instant

chargement
Céline Amaudruz avait elle-même rendu public le contrôle de police qui a eu lieu à son retour du concours hippique international de Genève, il y a dix jours.

procédure pénale La conseillère nationale Genevoise Céline Amaudruz, pincée avec 1,92 pour mille d'alcool au volant, conserve son poste de vice-présidente de l'UDC. Le parti attend la fin de la procédure pénale pour se prononcer.

L'UDC ne prend pas de mesure, pour l'instant, à l'égard de sa vice-présidente, la Genevoise Céline Amaudruz, qui a été pincée pour conduite en état d'ébriété. Le parti attend l'issue de la procédure pénale.

Elle conserve ses fonctions au sein de l'UDC, a indiqué vendredi à l'ats Gabriel Lüchinger, secrétaire général de l'UDC suisse. Il précise que la conseillère nationale a contacté le président du parti Albert Rösti ainsi que le chef de groupe Adrian Amstutz.

Appel à Guy Parmelin

Elle leur a indiqué avoir appelé le conseiller fédéral Guy Parmelin suite à son contrôle de police mais n'a pas expliqué pourquoi, ajoute M.Lüchinger. Selon des révélations du Temps, Céline Amaudruz "en état de panique" aurait contacté Guy Parmelin pour qu'il s'entretienne avec un policier.

Son avocat Christian Lüscher précise que dans "un profond moment de désarroi, elle a voulu chercher du réconfort auprès de l'un de ses très proches amis, qui se trouve être Guy Parmelin". L'avocat, qui ne fait pas d'autres commentaires, lui a conseillé de collaborer et de présenter ses excuses aux policiers pour son comportement routier inadéquat.

1,92 pour mille

Le quotidien révèle aussi que le taux d'alcoolémie de la politicienne était de 1,92 pour mille, un chiffre confirmé par une autre source. Il n'est toutefois pas exclu qu'il redescende un peu suite à une seconde analyse, prévue dans la procédure.

Céline Amaudruz avait elle-même rendu public ce contrôle de police qui a eu lieu à son retour du concours hippique international de Genève, il y a dix jours. Elle avait reconnu avoir consommé de l'alcool. Mais elle ne précisait pas le taux d'alcoolémie affiché.

Des jours-amende

Au-dessus de 0,8 pour mille, le conducteur commet une infraction qualifiée. Avec un taux proche de 2 pour mille, un conducteur non-récidiviste risque à Genève 100 jours-amende avec sursis plus une amende.

Au-dessus de 1,6 pour mille, il subit un retrait de permis de sécurité et doit se soumettre à des expertises en raison d'un soupçon d'addiction à l'alcool. Les cheveux peuvent par exemple être analysés, explique Jacques Roulet, avocat spécialisé dans la circulation routière.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

InternetHarcelée sur Facebook, Céline Amaudruz porte plainteHarcelée sur Facebook, Céline Amaudruz porte plainte

réactionSortir du nucléaire: l'UDC voit dans ce non un soutien à son référendum contre la stratégie énergétique 2050Sortir du nucléaire: l'UDC voit dans ce non un soutien à son référendum contre la stratégie énergétique 2050

Exécution des peinesJustice: des critères plus stricts pour l'internement à vie et la libération conditionnelleJustice: des critères plus stricts pour l'internement à vie et la libération conditionnelle

Top