24.12.2018, 16:48

Conseil fédéral: quels sont les ministres champions des voyages en avion?

chargement
Johann Schneider-Ammann a passé plus de 3 semaines en vol entre 2015 et 2018.

Heures de vol Les conseillers fédéraux voyagent beaucoup durant leur mandat, mais certains plus que d’autres. Qui sont les plus dépensiers? Qui ne vole jamais en classe business? Qui emprunte beaucoup l’hélicoptère pour ses déplacements?

Voyager fait partie de la fonction d’un conseiller fédéral. Pour autant, certains ministres prennent plus souvent l’avion que d’autres et à ce jeu-là, deux d’entre eux sortent clairement du lot. Entre 2015 et 2018, Doris Leuthard et Johann Schneider-Ammann ont ainsi voyagé aux quatre coins du globe, comme le montre une enquête de la SonntagsZeitung.

Avec respectivement 14 voyages pour Doris Leuthard et 9 pour Johann Schneider-Ammann, les deux ministres fraîchement retraités, ont posé le pied sur presque tous les continents.

Bien que professionnels, ces voyages ont un coût: plus de 146 000 francs pour l’ex-ministre en charge du DETEC et un peu plus de 130 000 francs pour l’ancien ministre de l’Économie. Le coût des voyages de Doris Leuthard est ainsi près de 8 fois plus élevé (7 fois pour Johann Schneider-Ammann) que celui de Guy Parmelin, le moins dépensier des Sept Sages en la matière.

Avec 3 à 4 voyages pour un montant compris entre 18 000 et 22 000 francs, Simonetta Sommaruga, Guy Parmelin et Ignazio Cassis sont les plus frugaux.

 

La fréquence de ces voyages s’explique par la tenue de plusieurs réunions avec des chefs d’Etat et divers sommets gouvernementaux de par le monde. Quant au coût, il dépend aussi de l’approche des conseillers fédéraux. Ainsi, on constate qu’Ueli Maurer a dépensé deux fois moins d’argent sur ses dix vols long-courriers que Johann Schneider-Ammann pour ses neuf voyages.

La raison? En tant que ministre des Finances, Ueli Maurer a fait un choix en accord avec sa fonction. «Notre chef de département ne voyage jamais en classe business, mais toujours en classe économique», souligne Peter Minder, porte-parole du département fédéral des Finances.

Jet privé ou avion de ligne

La maîtrise des coûts se reflète aussi dans l’usage du type de transport. Le recours à la flotte aérienne privée de la Confédération génère davantage de frais que les voyages effectués sur une compagnie de ligne régulière. Si Ueli Maurer se distingue une fois de plus par sa frugalité, Johann Schneider-Ammann a été à l’opposé le principal utilisateur des avions et autres hélicoptères fédéraux avec 356 heures de vol passées dans les premiers et 201 heures dans les seconds, soit environ plus de 3 semaines au total.

En deuxième position, Doris Leuthard comptabilise moitié moins d’heures de vol à bord des jets privés et autres aéronefs du Service fédéral des transports. Comment expliquer cette prédilection du ministre de l’Économie pour les transports privés? «Le conseiller fédéral Schneider-Ammann donne la priorité aux contacts directs», justifie Erik Reumann, porte-parole du département fédéral de l’Économie. Et, compte tenu du calendrier toujours chargé, le temps doit être rentabilisé au maximum, ajoute-t-il.

 

Enfin, notons encore que Johann Schneider-Ammann détient un autre record: aucun autre magistrat avant lui n’a autant emprunté l’hélicoptère.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

retraiteConseil fédéral: Johann Schneider-Ammann pourrait renoncer à sa rente de 220'000 francsConseil fédéral: Johann Schneider-Ammann pourrait renoncer à sa rente de 220'000 francs

Top