28.12.2018, 00:01

Il nie le massacre, mais n’est pas condamné

Premium
chargement
Par ats

SREBRENICA Le droit à la liberté d’expression aurait été violé.

Le Tribunal fédéral (TF) a annulé la condamnation pour discrimination raciale d’un homme auteur d’articles niant le génocide des musulmans bosniaques à Srebrenica en 1995. La condamnation viole son droit à la liberté d’expression, estime Mon Repos.

En novembre 2012, le recourant avait publié, dans un journal tessinois, un texte...

À lire aussi...

SANTÉLe PS vise la classe moyenneLe PS vise la classe moyenne

Le PS vise la classe moyenne

Le peuple se prononcera sur le plafonnement des primes maladie à 10% du revenu.

  24.01.2020 00:01
Premium

VAUDCrash fatal à deux Fribourgeois près de VeveyCrash fatal à deux Fribourgeois près de Vevey

décaléWEF 2020: Davos voit des socialistes partout, et autres choses à retenir de cette 3e journéeWEF 2020: Davos voit des socialistes partout, et autres choses à retenir de cette 3e journée

EnvironnementOppositions au Creux-du-Van: Neuchâtel et Vaud ont tranchéOppositions au Creux-du-Van: Neuchâtel et Vaud ont tranché

Possible voteDépôt des signatures contre le congé paternité de deux semainesDépôt des signatures contre le congé paternité de deux semaines

Top