07.08.2015, 14:35

Le WWF Suisse tire un bilan positif de l'année 2014

chargement
Pour Thomas Vellacott, CEO du WWF Suisse, la priorité est la signature d'un accord sur le climat à Paris, en 2015.

Environnement Le WWF Suisse est satisfaite de l'exercice 2014, aussi bien sur le plan financier, avec près de 50 millions de recettes, que du côté des actions menées au niveau local et international.

Le WWF Suisse tire un bilan positif de son année 2014. Composées à 97% des dons privés, ses recettes ont atteint 49,3 millions de francs, un niveau semblable à l'an dernier. L'organisation de défense de l'Environnement se réjouit particulièrement de l'abandon d'un projet de forage de pétrole dans le Parc national Virunga, au Congo.

Contre le projet de la société pétrolière britannique Soco International, le WWF a réuni 750'000 signatures, mené une campagne adressée aux investisseurs, à grand renfort d'encarts de sensibilisation dans les médias, et déposé une plainte auprès de l'OCDE. Cet engagement a été couronné de succès, puisque l'entreprise a renoncé à la concession qui lui avait été octroyée.

Parmi les autres réussites, le WWF souligne qu'aujourd'hui, environ 80% du soja importé en Suisse provient de productions respectueuses de l'environnement. 8500 installations de biogaz ont en outre été construites dans les régions népalaises et indiennes de l'Himalaya, souligne lundi l'organisation.

Ses objectifs en 2015 restent l'arrêt du Réchauffement climatique, le maintien de la biodiversité et l'utilisation économe des ressources naturelles. "Il nous faut d'urgence un accord global (sur le climat), et cette chance se présentera l'année prochaine, à Paris", commente Thomas Vellacott, directeur général du WWF Suisse, cité dans le communiqué de l'organisation.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top