23.12.2009, 04:15

Les cantons romands ne sont pas encore d'accord

chargement
Par CHRISTIANE IMSAND

L'Académie de police de Savatan, en Valais, est actuellement en sursis. Avant de rendre son tablier, l'ancien chef du Département de la défense Samuel Schmid a prolongé jusqu'au 31 décembre 2014 le contrat qui permet aux policiers valaisans et vaudois de se former sur ce site. Celui-ci fait en effet partie de la place d'armes fédérale de Saint-Maurice-Lavey. Ensuite, tout est ouvert.

La seule certitude est que la Conférence latine des chefs des départements de justice et police veut former les agents romands sur un site unique dès la fin 2014. Seul Genève continuera à faire bande à part. Chargée d'étudier les différentes localisations possibles, la Conférence des commandants des polices cantonales rendra son rapport au printemps prochain.

Savatan a ses chances en tant que site existant, mais la situation est jugée inquiétante par le Grand Conseil valaisan. Le 13 novembre, il a adopté à l'unanimité une résolution en faveur du maintien de ce centre, qui forme à la fois des policiers et des militaires. Plusieurs dizaines d'emplois sont en jeu. Pour la réponse du Département de la défense, il faudra attendre, car la situation est complexe. Le choix d'un site unique par les cantons romands dépend moins de la géographie que du concept de stationnement de l'armée.

Cette volonté de coopération avec l'Armée n'est pas propre au Valais. Elle a conduit la conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro à mentionner les places d'armes de Chamblon ou de Moudon comme sites possibles d'une Académie de police romande. Actuellement, les cantons de Vaud et du Valais forment leurs policiers à Savatan, ceux de Neuchâtel et du Jura à Colombier (avec la Berne francophone), tandis que Genève et Fribourg ont leurs propres structures.

En 2004, Fribourg avait envisagé de former ses aspirants à Colombier, mais ce projet ne s'est pas concrétisé. Aujourd'hui, le canton se garde de prendre position. «Un groupe de travail a été constitué, note le porte-parole de la police cantonale. Il a quelques sites en vue.»

Du côté de Berne, le porte-parole de la Défense Christian Burri indique qu'un nouveau concept de stationnement de l'armée sera établi. Les premières tendances seront perceptibles à fin 2010, relève Christian Burri. Il ne faut cependant pas s'attendre à des décisions concrètes avant 2011.»

Compte tenu de ce calendrier, les premières discussions sur le site de la future académie de police romande se dérouleront dans une certaine opacité. Cela risque de favoriser la défense d'intérêts régionaux. Les Neuchâtelois et les Jurassiens pourraient aussi souhaiter un site plus central que Savatan. Le commandant de la police cantonale valaisanne Christian Varone juge cette argumentation géographique infondée. «Les personnes en formation ne font pas l'aller-retour de leur domicile à Savatan tous les jours. Elles viennent pour la semaine.»

Les cantons romands ne sont pas encore d'accord


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top