29.06.2018, 16:55

Les régions alpines demandent que le loup soit moins protégé

chargement
Avec plus de 100 meutes et 600 loups, les effectifs du grand prédateur dans l'espace alpin ont rapidement augmenté, peut-on lire dans la résolution signée vendredi.

résolution internationale Les pays alpins ont approuvé vendredi une résolution adressée à l'Union européenne pour réduire la protection du loup.

Les chefs de gouvernement de neuf régions alpines, réunis vendredi à Scuol (GR), demandent que le loup soit moins protégé. Leur communauté de travail des pays alpins (Arge Alp) a approuvé une résolution adressée à l'Union européenne.

Avec plus de 100 meutes et 600 loups, les effectifs du grand prédateur dans l'espace alpin ont rapidement augmenté, peut-on lire dans la résolution signée vendredi. Le texte demande aussi qu'un monitoring international soit établi afin de mieux gérer les effectifs.

L'Arge Alp se compose entre autres des cantons des Grisons, du Tessin et de St-Gall, de la Bavière, de la Lombardie et du Tyrol. En Suisse aussi, des voix s'élèvent pour abaisser la protection du loup.

Le Conseil des Etats a approuvé une révision en ce sens de la loi sur la chasse. Le National doit encore se prononcer.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Conseil nationalMoutons suffisamment protégés contre les loups, selon le NationalMoutons suffisamment protégés contre les loups, selon le National

Top