29.12.2011, 19:23

Manifestation à Lausanne après le massacre de Kurdes par l'armée turque

chargement
Les Kurdes ont également manifesté à Istanbul.

bombardement Une centaine de personnes se sont rassemblées cet après-midi au centre de Lausanne pour dénoncer le massacre d'une quarantaine de Kurdes par l'aviation turque. Depuis des mois, les atrocités contre la population se multiplient, ont-ils affirmé.

Il y aurait au moins 38 victimes, dont 17 enfants, a expliqué Ihsan Kurt, conseiller communal à Prilly (VD). Beaucoup de corps n'ont pas pu être identifiés et il y aurait encore des disparus. Ils ont été pris pour cible sur territoire irakien, près de la frontière turque dans la région de Sirnak.

Ces gens sont des contrebandiers, tout le monde le sait, y compris l'Armée turque. Ce ne sont pas des rebelles ou des guérilleros, affirme Ihsan Kurt. L'armée turque aurait, selon lui, suivi des informations données par des drones pour les bombarder mercredi soir.

Ce massacre s'inscrit dans les opérations de répression menées sans relâche par les autorités turques depuis des mois. Des journalistes, des avocats, des intellectuels ont été arrêtés. Qu'il s'agisse des violences contre les Kurdes ou de la polémique sur le génocide arménien, Ankara «sème une psychose nationaliste» par peur «d'une contamination du Printemps arabe», selon le conseiller communal.

Dans un communiqué, la Fédération des associations kurdes en Suisse a dénoncé «le silence de la communauté internationale assourdissant et inacceptable». Selon la FEDAR, «le régime autoritaire d'Ankara (...) est conforté et encouragé par ce mutisme».


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top