30.12.2018, 17:44

Maroc: un Suisse lié au meurtre de deux touristes, le DFAE prend l'affaire au sérieux

chargement
Les deux randonneuses ont été égorgées, alors qu'elles campaient dans le sud du Maroc.

Terrorisme La autorités fédérales suivent de près l'enquête sur le meurtre de deux touristes scandinaves au Maroc. Un Suisse a été arrêté, car il est soupçonné d'avoir un lien avec les auteurs de l'attaque.

Un Suisse installé au Maroc a été arrêté samedi à Marrakech. Il est suspecté d'avoir un lien avec certains suspects dans le récent meurtre de deux jeunes randonneuses scandinaves dans le sud du Maroc. Les autorités fédérales prennent l'affaire "très au sérieux".

L'homme, "imprégné de l'idéologie extrémiste" et portant également la nationalité espagnole, est "soupçonné d'avoir appris à certaines personnes interpellées dans cette affaire les outils de communication issus des nouvelles technologies et de les avoir entraînées au tir", a annoncé le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) dans un communiqué.

L'enquête révèle son "adhésion à des opérations de recrutement et d'embrigadement de citoyens marocains et subsahariens pour exécuter des plans terroristes au Maroc", a précisé l'unité en charge de la lutte antiterroriste dans le royaume.

Une étudiante danoise de 24 ans, et son amie, une Norvégienne de 28 ans, ont été tuées dans la nuit du 16 au 17 décembre dans le sud du Maroc, où elles passaient des vacances. Leurs corps ont été découverts sur un site isolé du Haut-Atlas, dans un secteur prisé des amateurs de marche. Les deux victimes ont été décapitées.

Ambassadeur suisse rentré en urgence

Contacté par Keystone-ATS, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) indique dimanche que la Suisse "prend l'affaire très au sérieux". L'ambassadeur de Suisse au Maroc a notamment interrompu ses vacances et est rentré à Rabat.

Les différentes autorités fédérales sont en contact étroit entre elles, ainsi qu'avec leurs homologues marocaines, espagnoles, danoises et norvégiennes, précise le porte-parole George Farago. Elles se coordonnent, afin d'apporter tout le soutien nécessaire à leurs partenaires à l'étranger.

"La Suisse assure aux proches des victimes sa solidarité et sa profonde sympathie", poursuit le DFAE dans sa prise de position. "Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour contribuer à l'élucidation rapide de cette affaire",

Cellule démantelée

Les autorités marocaines ont déjà arrêté 18 personnes pour leurs liens présumés avec ce double homicide qualifié de "terroriste" par Rabat.

Les quatre principaux auteurs présumés, interpellés à Marrakech les jours suivant le double meurtre, appartenaient à une cellule inspirée par l'idéologie du groupe Etat islamique (EI) mais "sans contact" avec ses cadres en Syrie ou en Irak, avait déclaré lundi à l'AFP le chef de l'antiterrorisme marocain Abdelhak Khiam.

 

L'un d'eux, un marchand ambulant de 25 ans, est soupçonné par les enquêteurs d'être le chef de cette "cellule terroriste". C'est lui que l'on voit parler dans une vidéo tournée une semaine avant le meurtre, dans laquelle les quatre principaux suspects prêtent allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'EI.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MeurtreMaroc: un Suisse arrêté dans l'affaire du meurtre de deux femmes scandinavesMaroc: un Suisse arrêté dans l'affaire du meurtre de deux femmes scandinaves

Attaque en EgypteEgypte: 40 terroristes présumés tués par la police après une attaque contre des touristesEgypte: 40 terroristes présumés tués par la police après une attaque contre des touristes

terrorismeStrasbourg: une vidéo d'allégeance à l'Etat islamique retrouvée chez le tueurStrasbourg: une vidéo d'allégeance à l'Etat islamique retrouvée chez le tueur

Top