19.06.2019, 10:16

Partir en vacances au bord de la mer en voiture électrique, c’est possible?

chargement
Il est parfaitement possible de partir en vacances avec une voiture électrique.

Voyage De nombreux Suisses se rendent au bord de la mer dans nos pays voisins durant l’été. Mais est-ce possible avec une voiture électrique? Le TCS a fait l’essai en France et en Italie.

Chaque été, de nombreux Suisses se rendent en France ou en Italie pour profiter des joies du bord de mer. Mais est-ce possible avec un moyen de locomotion comme la voiture électrique, de plus en plus présente sur nos routes? Le TCS a fait le test et a livré son compte rendu dans un communiqué. Conclusion: la mobilité électrique pour rejoindre la mer est tout à fait envisageable, à condition de s’y préparer.

En Italie

Selon le TCS, il est tout à fait possible de partir au bord de la mer en Italie avec sa voiture électrique, à condition de préparer son voyage un peu en avance. Comme il n’existe pas de fournisseurs sur le marché qui proposent aussi bien en Suisse que dans le sud de l’Italie un réseau de recharge suffisamment dense, il a fallu trouver une solution de remplacement. Le TCS a donc choisi l’application Nextcharge,  laquelle a conclu des contrats avec plusieurs fournisseurs. 

Le voyageur doit donc télécharger l’application, télécharger un crédit pour payer les stations de recharge, mais aussi commander une carte Nextcharge. Il faut s’y prendre en avance car dans le cas du TCS, cette carte a été livrée une semaine après la commande. Une fois ces détails réglés, il suffit de consulter l’appli pour trouver les bornes en Italie. L’association précise qu’il faut quitter l’autoroute et franchir le péage pour recharger, car il n’y a pas de bornes de recharge rapide sur les aires de service italiennes.

 

 

En France

Le TCS a également dû trouver une alternative pour partir en France, et son choix s’est porté sur l’application Chargemap qui offre un réseau de recharge très dense grâce à des accords de partenariat. Là aussi, il faut prévoir une semaine pour recevoir la carte de recharge, laquelle coûte 20 euros. Contrairement à l’application utilisée en Italie, le paiement s’effectue après coup, avec une facture. L’avantage des vacances en France réside dans le fait que les aires de service proposent des bornes de recharge rapide, si bien qu’il n’est pas nécessaire de quitter l’autoroute.

 

 

Quelques conseils

Le TCS rappelle qu’il est important d’organiser ses trajets à l’avance, notamment en raison du délai de livraison des cartes de recharge. Difficile donc de partir sur un coup de tête pour un petit séjour improvisé. En organisant un peu son voyage, il est possible de planifier des arrêts de recharge de manière optimale en les combinant avec des visites de curiosités ou des achats.

«Les arrêts de recharge peuvent être avantageusement organisés selon la règle 20/80%» précise le TCS. «On s’arrêtera donc au plus tard lorsque l’autonomie est tombée à 20%. Cette réserve permet éventuellement d’atteindre la borne de recharge rapide suivante si la première ne fonctionne pas.»

L’association soulève le fait que les bornes de recharge sont très souvent libres grâce à la rareté des véhicules électriques. Mais cela pourrait changer avec les années.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MobilitéMobilité: près d'une nouvelle voiture sur sept devrait rouler à l'énergie électrique en 2022Mobilité: près d'une nouvelle voiture sur sept devrait rouler à l'énergie électrique en 2022

MobilitéVoiture électrique: 4 minutes pour 100 kilomètres, la recharge ultra-rapide arrive en SuisseVoiture électrique: 4 minutes pour 100 kilomètres, la recharge ultra-rapide arrive en Suisse

RouteSuisse: quelle part de voitures électriques?Suisse: quelle part de voitures électriques?

Top