20.02.2019, 17:40

Tessin: un ex-sergent de l'armée suisse jugé pour avoir combattu Daech en Syrie

chargement
Johan Cosar, aujourd'hui âgé de 37 ans, est accusé d'avoir recruté d'autres Suisses au sein de sa milice.

justice Un ancien sergent de l'armée suisse est jugé à Bellinzone pour avoir combattu l'Etat islamique en Syrie au sein d'une milice chrétienne. Son père, un Turco-Syrien, y est porté disparu depuis 2013.

Un ex-sergent suisse comparaît depuis mercredi devant le Tribunal militaire. Il est accusé d'avoir servi dans une milice chrétienne de Syrie en lutte contre les terroristes islamistes. Il voulait aider les chrétiens menacés par l'avancée de l'EI, a-t-il dit.

Agé de 37 ans, né à Saint-Gall d'une mère turque et d'un père turco-syrien d'ascendance araméenne, l'accusé a grandi à Locarno où il a fait toute sa scolarité avant d'aller étudier en Suède. De retour en Suisse, il y a accompli son service militaire et a obtenu le grade de sergent.

 

On le voit ici en photo lors de son engagement en Syrie:

 

Son père a disparu en Syrie

En 2011, lorsque le conflit a touché la Syrie, après le "Printemps arabe", "qui a particulièrement concerné notre famille, j'ai décidé de me rendre sur place pour constater ce qui se passait vraiment dans le nord du pays poù vit notre communauté araméenne", a expliqué le Tessinois, qui œuvre actuellement dans une association humanitaire active au nord de l’Irak.

Lorsque l’ex-sergent est arrivé en Syrie, son père s’y trouvait déjà. "Je n'ai eu que des contacts occasionnels avec lui, a précisé l'accusé. "On nous a annoncé son arrestation le 13 août 2013 et depuis nous n'avons plus reçu d'information."

A l’ouverture du procès mercredi matin, la mère et la grand-mère du prévenu ont déployé un portrait géant du disparu devant le Tribunal pénal fédéral.

 

 

"Se défendre ou mourir"

Jusqu’en août 2012, le séjour syrien du prévenu a été consacré à des actions humanitaires et à des reportages pour une télévision suédoise notamment. Il collaborait avec celle-ci comme freelance ainsi que pour quelques médias tessinois.

Dès l'automne 2012, lorsque la situation a dégénéré en Syrie, l'accusé a participé à la constitution de la milice "Syriac Military Council" pour laquelle il a recruté des soldats syriens sur place et qu'il a ensuite lui-même formé. La justice militaire suisse l'accuse d'avoir pris du service dans cette milice de 2013 à 2015 "sans la permission du Conseil fédéral" et d'y avoir recruté "un nombre non précisé de ressortissants suisses" ou tenté de le faire.

"Il s'agissait pour nous chrétiens de nous protéger de l’avancée de l'EI. Ou bien nous nous défendions ou bien nous mourions", a expliqué l'ex-sergent à la cour.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

terrorismeTouristes assassinées: le Genevois radicalisé arrêté au Maroc a rencontré un membre de Daech en SuisseTouristes assassinées: le Genevois radicalisé arrêté au Maroc a rencontré un membre de Daech en Suisse

Etat islamiqueDaech: il resterait moins de 3000 combattants islamistes en Irak et en SyrieDaech: il resterait moins de 3000 combattants islamistes en Irak et en Syrie

TerrorismeSyrie: l'Etat islamique est affaibli mais loin d'être vaincu selon Londres et ParisSyrie: l'Etat islamique est affaibli mais loin d'être vaincu selon Londres et Paris

TerrorismeEtat islamique: que faire des djihadistes étrangers détenus en Syrie?Etat islamique: que faire des djihadistes étrangers détenus en Syrie?

terrorismeTadjikistan: l'Etat islamique revendique l'attaque contre les touristes à véloTadjikistan: l'Etat islamique revendique l'attaque contre les touristes à vélo

Tadjikistan: l'EI revendique l'attaque

L'attaque à la voiture bélier, puis au couteau, contre un groupe de touristes à vélo, dimanche, au Tadjikistan, était...

  30.07.2018 21:41

Top