02.08.2015, 19:41

Un employé de l'ambassade de Suisse grièvement blessé par un colis piégé

chargement

Deux colis piégés ont explosé hier à Rome dans les ambassades de Suisse et du Chili, faisant un blessé dans chaque représentation diplomatique. Un Suisse de 53 ans a été grièvement touché aux mains. Ces attentats ont été revendiqués par un groupe anarchiste, la Fédération anarchiste informelle (FAI).

Deux colis piégés ont explosé hier à Rome dans les ambassades de Suisse et du Chili, faisant un blessé dans chaque représentation diplomatique. Un Suisse de 53 ans a été grièvement touché aux mains. Ces attentats ont été revendiqués par un groupe anarchiste, la Fédération anarchiste informelle (FAI).

Après la première explosion vers midi à l'ambassade de Suisse, dans un quartier huppé abritant de nombreuses missions diplomatiques, des artificiers ont passé les locaux au peigne fin. L'ambassadeur de Suisse à Rome, Bernardino Regazzoni, ainsi que le personnel de la représentation helvétique n'ont pas dû être évacués mais la sécurité a été renforcée, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Les services de sécurité procédaient par ailleurs à des vérifications dans toutes les ambassades et services consulaires de la capitale italienne. Un colis suspect découvert à l'ambassade d'Ukraine s'est, lui, révélé être une fausse alerte.

Les attaques ont été revendiquées par la Fédération anarchiste informelle (FAI), une organisation anarchiste italienne, a annoncé en soirée l'agence italienne Ansa. Le texte de la revendication se trouvait dans une petite boîte à côté de l'un des blessés, selon la même source.

Plus tôt, le ministre italien de l'Intérieur, Roberto Maroni, avait indiqué que la police privilégiait «la piste anarchiste». Le parquet de Rome a ouvert une information judiciaire pour «attentat à finalité terroriste» sous la direction du procureur-adjoint Pietro Saviotti, chef de la cellule antiterroriste.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le colis acheminé à l'ambassade de Suisse aurait explosé aussitôt après avoir été ouvert par un employé. Ce Suisse âgé de 53 ans a été grièvement blessé aux deux mains. Il a immédiatement été transporté à l'hôpital par les services de secours, mais ses jours ne sont pas en danger.

Selon le directeur de la division de chirurgie plastique de la polyclinique Umberto I, Niccolo Scuderi, après une intervention de chirurgie reconstructive, le blessé devrait pouvoir «récupérer une bonne partie de l'usage de sa main gauche», la plus touchée.

Dans un témoignage recueilli par l'agence italienne Ansa, la femme de la victime a confié avoir «craint pour sa vie». «Mon mari travaille depuis six ans au service courrier de l'ambassade de Suisse et avant ce matin, rien de ce genre n'était jamais arrivé», a-t-elle ajouté.

En début d'après-midi, un second colis a explosé à l'ambassade du Chili, blessant un ressortissant chilien préposé à la réception du courrier. L'homme, le plus gravement atteint des deux victimes, a été touché à l'œil et aux mains et pourrait perdre deux doigts.

Les explosifs étaient contenus dans des enveloppes jaunes identiques de la taille d'une cassette vidéo. Selon les enquêteurs, il sera difficile de trouver la provenance du colis envoyé à l'ambassade de Suisse car il a été presque totalement détruit par l'explosion.

La cheffe de la diplomatie suisse Micheline Calmy-Rey a vivement condamné l'attentat contre la représentation suisse dans un communiqué. Elle l'a qualifié d'acte «sournois et impardonnable».

Les indices qui ont conforté les autorités italiennes à privilégier la piste des anarchistes viennent, selon le ministre de l'Intérieur, «d'épisodes similaires qui se sont produits en novembre dernier en Grèce».

Quatorze paquets piégés avaient alors été adressés aux dirigeants allemand Angela Merkel, italien Silvio Berlusconi et français Nicolas Sarkozy, et à d'autres institutions et ambassades de pays européens. /ats-afp-reuters

C'était en fait un cadeau!

La Mission européenne de Berne peut respirer: le paquet suspect qui avait été déposé à la représentation de l'UE hier après-midi était en fait un cadeau de Noël. La police cantonale et les pompiers avaient été alertés en raison de la provenance peu claire du colis.

Une fois les locaux évacués, les spécialistes ont ouvert le paquet: ils y ont découvert un livre et des vœux de bonne fin d'année destinés à l'ambassadeur de l'UE Michael Reiterer, a précisé hier la police bernoise.

L'alerte avait été donnée peu après 16h et le périmètre du bâtiment, situé à proximité du Palais fédéral, bouclé. Les autorités ont pris ces mesures car le colis ne portait pas d'adresse d'expéditeur. En outre, cet arrivage a coïncidé avec l'explosion d'un colis piégé à l'ambassade de Suisse à Rome qui a fait un blessé grave. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

la questionSondage: les Verts ont-ils droit à un siège au Conseil fédéral?Sondage: les Verts ont-ils droit à un siège au Conseil fédéral?

politiqueElection au Conseil fédéral: le PDC veut 2 mandats de 4 ans au maximumElection au Conseil fédéral: le PDC veut 2 mandats de 4 ans au maximum

SANTÉPetit sursis pour le tabacPetit sursis pour le tabac

Petit sursis pour le tabac

Le Conseil fédéral rejette l’initiative antitabac, mais veut encore limiter la publicité. La balle est dans le camp du...

  07.12.2019 00:01
Premium

Condamnation de deux Jeunes UDC

Les coprésidents des Jeunes UDC du canton de Berne ont été condamnés hier à des peines pécuniaires avec sursis pour...

    07.12.2019 00:01
Premium

DIABLERETSIls sont prêts à défier  le péril blancIls sont prêts à défier  le péril blanc

Top