Coupe du monde 2018 en Russie
 28.06.2018, 12:11

Coupe du monde 2018: les suspensions de Lichtsteiner et Schär, un mal pour un bien?

chargement
Johan Djourou (centre) remplacera sûrement Fabian Schär (droite) contre la Suède pour faire la paire avec Manuel Akanji (gauche).

Mondial 2018 La Suisse est qualifiée pour les huitièmes de finale, c'est un fait. Mais elle devra se passer de deux de ses défenseurs. Lichtsteiner et Schär ont tous deux écopé d'un second carton jaune contre le Costa Rica. Lang et Djourou devraient les remplacer contre la Suède. Un scénario pas aussi mauvais qu'il n'y paraît de prime abord.

Pas besoin d'être docteur en psychologie pour expliquer le ressenti de Vladimir Petkovic quelques instants après le nul contre le Costa Rica (2-2), lors de la dernière journée du groupe E de la Coupe du monde: le Mister était tout simplement furieux.

Bien sûr, la qualification pour les huitièmes de finale – «notre objectif minimal», insiste-t-il – prime. Mais était-elle vraiment en danger après le succès contre la Serbie cinq jours plus tôt à Kaliningrad? Avec le recul, Vladimir Petkovic doit sans doute reconnaître avoir pris des risques presque insensés à Nijni Novgorod.

 

Etait-il vraiment raisonnable de titulariser Stephan Lichtsteiner et Fabian Schär? Le Lucernois et le Saint-Gallois ont témoigné dès les premières secondes de la rencontre d'une extrême nervosité. Comme si la peur de récolter un carton jaune synonyme de suspension pour les huitièmes de finale, carton jaune qu'ils ont fini par recevoir, leur a fait oublier tous leurs repères.

 

Tandem Lang-Shaqiri

Bien sûr, le capitaine et le Saint-Gallois ne furent pas les seuls responsables du fiasco défensif de ce troisième match de phase de poules. Mais ils y ont assez largement contribué pour laisser penser que leur absence mardi à Saint-Pétersbourg devant la Suède ne sera peut-être pas catastrophique.

Appelé à remplacer Lichtsteiner, Michael Lang sort de la saison la plus aboutie de sa carrière qui va lui permettre de signer après la Coupe du monde un contrat en faveur de Borussia Mönchengladbach. Par ailleurs, sa relation technique avec Xherdan Shaqiri sur le flanc droit a toujours été excellente. On se souvient que les deux hommes avaient été tout près de permettre à la Suisse d'obtenir en novembre 2015 un nul en Slovaquie après avoir été menée 3-0 à la 58e minute lorsque Lang avait relayé Lichtsteiner (défaite 3-2 au final).

En défense centrale, Vladimir Petkovic devrait logiquement accorder sa confiance à Johan Djourou pour remplacer Schär. Cible «préférée» de la presse de boulevard zurichoise depuis des années, le Genevois semble en mesure de remplacer avantageusement un Saint-Gallois qui n'a pas dégagé devant la Serbie et le Costa Rica l'assurance qui avait été la sienne devant le Brésil.

A Villarreal le 3 juin lors du nul contre l'Espagne, le Genevois avait fait la paire avec Manuel Akanji en seconde période. Lors de ces 45 minutes, Akanji, qui est droitier faut-il le préciser, avait laissé sa place dan l'axe gauche au Genevois. Sans livrer le match de leur vie, les deux hommes avaient tenu le choc face à un adversaire de première valeur.

Le retour de Djourou

Poussé sur la touche par l'avènement de Manuel Akanji, Johan Djourou n'a pas à baisser la tête au moment d'aborder ce huitième de finale. Le Genevois a toute la légitimité pour le jouer malgré ce qui sera écrit et dit ces prochaines heures du côté de Zurich.

Il ne faut pas oublier qu'il avait été brillant lors des deux dernières phases finales de la Suisse à la Coupe du monde au Brésil en 2014 et à l'Euro en France en 2016. Même s'il a accusé parfois certaines absences lors de ces deux tournois, on rappellera qu'il n'a jamais commis l'irréparable comme avait pu malheureusement le faire un Stephan Lichtsteiner devant l'Argentine à São Paulo.

Face à la Suède, la qualité de son jeu de tête s'avérera précieuse. Sa force de caractère doit aussi lui permettre de commander un bloc défensif qui a besoin de se rassurer. Le Genevois de 31 ans a bénéficié de suffisamment de temps de jeu ce printemps avec son club d'Antalyaspor pour ne nourrir aucune crainte. Il aura le coffre pour aller au combat face à Marcus Berg et Ola Toivonen, les deux attaquants suédois qui ont fait si mal aux Mexicains mardi.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FootballCoupe du monde 2018: ça ne tourne pas toujours rond sur la planète footballCoupe du monde 2018: ça ne tourne pas toujours rond sur la planète football

live
FootballCoupe du monde 2018: revivez avec nous la journée du 28 juinCoupe du monde 2018: revivez avec nous la journée du 28 juin

live
FootballCoupe du monde 2018: revivez avec nous cette journée du 27 juinCoupe du monde 2018: revivez avec nous cette journée du 27 juin

live
Coupe du monde 2018Coupe du monde 2018: la Suisse obtient le match nul et se qualifie pour les huitèmes de finaleCoupe du monde 2018: la Suisse obtient le match nul et se qualifie pour les huitèmes de finale

SurpriseCoupe du monde 2018: l'Allemagne éliminée!Coupe du monde 2018: l'Allemagne éliminée!

Top